Le Père Eternel dans sa gloire

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

INV 4534, recto

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Le Père Eternel dans sa gloire

Auteur / exécutant / collecteur

ZUCCARO Federico

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Né entre 1540-1541 ; mort en 1609

Ecole

Romaine, ombrienne

Anciennes attributions

Ancienne attribution : ZUCCARO Federico

Période de création / exécution

16e siècle, 17e siècle

Matériaux et techniques

Plume, blanc (rehaut), encre brune, lavis brun, pierre noire, papier (lavé, brun)

Mesures

H. en m 0,183 ; L. en m 0,273

Description

Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc sur papier lavé de brun. Traces de mise au carreau à la pierre noire

Précisions sur le sujet représenté

Dieu, Vierge Marie, Rome, Trinità dei Monti, oeuvre en rapport, Rome, Trinità dei Monti, Londres, British Museum, oeuvre en rapport, iconographie religieuse, Dieu en Gloire, Mort de la Vierge

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport, dessin mis aux carreaux

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, musée du Louvre département des Arts graphiques

Ancienne appartenance

Lenglier, P. ; Saint-Morys ; Dezallier d'Argenville, Antoine-Joseph

Localisation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Informations complémentaires

Commentaires

Partie supérieure d'une feuille dont le fragment inférieur est aujourd'hui conservé à Londres, British Museum, Department of Prints and Drawings, Inventaire 1949-8-12-9. Etude pour la Mort de la Vierge, fresque du mur latéral de la chapelle Pucci, Trinita dei Monti, Rome. J. A. Gere et Ph. Pouncey, Italian Drawings in the Department of Prints and Drawings in the British Museum - Artists working in Rome c.1550 to c.1640, Londres, 1983, n° 294. 60ème dessin de la collection Dezallier d'Argenville. Partie supérieure d'une étude achevée pour la Mort de la Vierge peinte à fresque dans la chapelle Pucci à la Trinité-des-Monts, à Rome (commencée en 1563 par Taddeo Zuccaro). Le collectionneur a écrit dans l'Abrégé, à propos de Taddeo Zuccaro : Plusieurs ouvrages de sa main, tels que la salle Farnèse, le château de Caprarolle, & la chapelle de la Trinité du Mont resterent imparfaits. Frédéric, qui avoit le même goût, les acheva tous'. La feuille du Louvre a appartenu à P. Lenglier et à Saint-Morys avant d'être saisie comme bien des Émigrés A.J. Dezallier d'Argenville ; soixantième dessin de sa collection ; sa vente, Paris, 18-28 janvier 1779, partie du lot 49: ...dont un rehaussé de blanc, représentant la mort de la Vierge par Frederic Zuccaro -- Lenglier -- Ch.P. de Saint-Morys -- Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1886).