Allégorie de la luxure

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

INV 5032, recto

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Allégorie de la luxure

Auteur / exécutant / collecteur

LIGOZZI Jacopo

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Né en 1547 ; mort en 1626

Ecole

Italie, vénitienne

Période de création / exécution

4e quart 16e siècle

Millésime de création / exécution

1590

Matériaux et techniques

Plume, rehaut d'or, encre brune, lavis brun, papier (brun)

Mesures

H. en m 0,301 ; L. en m 0,198

Description

Plume et encre brune, lavis brun, rehauts d'or sur papier lavé brun. En bas à gauche, à la plume et à l'encre brune, monogramme de l'artiste (retouché) précédé de la date :1590

Précisions sur le sujet représenté

Tiner Jacques Pierre, Berthélémy Jean Simon, Berthollet Claude, Rottenhammer Hans, oeuvre en rapport, Washington, National Gallery of Art, oeuvre en rapport, Hanovre, Landesmuseum, oeuvre en rapport, New York, Metropolitan Museum of Art, oeuvre en rapport, Allégorie de la Luxure, allégorie

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, saisie révolutionnaire, musée du Louvre département des Arts graphiques

Date d’acquisition

1796

Ancienne appartenance

Este, Ercole III d' ; Modène, collection des ducs de ; Este, collection d' dernière provenance : Princes d'Este

Localisation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Informations complémentaires

Commentaires

'Ce dessin fait partie de la série des Sept Péchés capitaux, dont six exemplaires sont actuellement connus. Outre celui-ci, l''Allégorie de la Paresse (Louvre, Cabinet des dessins, Inv. 5037), l''Allégorie de l'Avarice (Washington, National Gallery of Art, Inv. 1984.56.1), L'Orgueil et L'Envie (Hanovre, Niedersächsisches Landesmuseun, Landesgalerie, Inv. Z 42 et 41) et La Gourmandise (propriétaire inconnu). Toutes les feuilles, à l'exception de La Paresse, sont datées 1590 et portent le monogramme de l'artiste. Les initiales de celui-ci, jointes par la hampe caractéristique sur laquelle se dresse la croix, ont été retouchées par la suite et transformées en H. R. pour permettre d'attribuer ces ouvres à Hans Rottenhammer. Jacopo exécuta également d'après L'Avarice un tableau présentant quelques variantes qui se trouve actuellement au Metropolitan Museum de New York, et il n'est pas exclu que l'artiste ait transcrit sur toile la totalité du cycle. Ces dessins sont de toute beauté en raison du raffinement extrême de l'exécution et de la précision du trait, enrichi par des rehauts d'or. (L. Conigliello, Ligozzi, Paris, Musée du Louvre, 5 Continents, 2004, (Cabinet des dessins), n° 6-7, p. 68-69). Ce dessin est le pendant de l'Inv. 5037 F. Viatte, Musée du Louvre, Cabinet des dessins, Inventaire général des dessins italiens, III. Dessins toscans XVIeXVIIIe siècle, I, 1560-1640, Paris, 1988, n° 235 Saisie à Modène dans les Collections d'Ercole III d'Este du 25 au 27 octobre 1796 (brumaire an V) sur proposition des commissaires du gouvernement de la République J. P. Tiner, J. S. Berthélémy et C. Berthollet ; remis au Museum en juillet 1797 (thermidor an V).

Exposition

L. Conigliello, L'ombra del genio : Michelangelo e l'arte a Firenze, 1537-1631, Florence, 2002, (éd. Milan, 2002), n° 177, p. 312-313 - Ligozzi, Paris, Musée du Louvre, 26 janvier - 25 juin 2004, n° 6-7, p. 68-69.