La Résurrection de Lazare

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

INV 5025, recto

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

La Résurrection de Lazare

Auteur / exécutant / collecteur

LIGOZZI Jacopo

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Né en 1547 ; mort en 1626

Ecole

Italie, vénitienne

Période de création / exécution

1er quart 17e siècle

Millésime de création / exécution

1616

Matériaux et techniques

Plume, blanc (rehaut), encre brune, lavis brun, pierre noire, papier (brun), papier (lavé, brun), papier (lavé, brun)

Mesures

H. en m 0,306 ; L. en m 0,223

Description

Plume, encre brune, lavis brun, rehauts de blanc, sur papier lavé brun. Mise au carreau, à la pierre noire avec indication d'échelle, à la plume et à l'encre brune, sur le pourtour du dessin. Daté, à la plume et encre brune, en bas vers la gauche :1616. Annoté, à la plume et encre noire, en bas à droite :19

Précisions sur le sujet représenté

Jésus-Christ, Lazare saint, apôtre, Christ, Ligozzi Francesco, Poppi, San Marco, Poppi, San Marco, oeuvre en rapport, iconographie religieuse, Résurrection de Lazare, apôtre, Nouveau Testament

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport, dessin mis aux carreaux

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, saisie révolutionnaire, musée du Louvre département des Arts graphiques

Date d’acquisition

1793

Ancienne appartenance

Saint-Morys ; Saint-Morys, Charles-Paul-J.-B. de Bourgevin Vialart de dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

Localisation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Informations complémentaires

Commentaires

'Ce dessin, mis au carreau pour le report sur toile, a été identifié comme un projet pour le tableau de même sujet du presbytère de l'église San Marco de Poppi (dans le Casentino) par Françoise Viatte (inventaire italiens, 1988) qui, sur la base de la date 1616 figurant sur la feuille, pensait que la peinture pouvait avoir été exécutée cette même année. Mais la restauration du tableau a permis d'établir qu'un laps de temps assez important sépare le projet du Louvre de la réalisation de la toile, qui porte la date 1619. Quoi qu'il en soit, Ligozzi a suivi de manière assez fidèle la composition du dessin, ne la modifiant sensiblement que dans la représentation de Lazare au centre du dessin. Le nombre de personnages reste le même, mais la pose de certains change, ainsi que leurs physionomies. L'analyse de la toile a mis en évidence de nombreux repentirs, qui permettent de repérer une première composition, plus proche du dessin et vraisemblablement de la main de Jacopo, ensuite achevée avec d'importants repeints, que, pour des raisons stylistiques, on peut attribuer à Francesco Ligozzi, fils de l'artiste. (L. Conigliello, Ligozzi, Paris, Musée du Louvre, 5 Continents, (Cabinet des dessins), 2004, n° 29, p. 74) L. Conigliello, Francesco di Jacopo Ligozzi, Paragone, 527, 1994, p. 41-52 - F. Viatte, Inventaire général des dessins italiens, III. Dessins toscans XVIIe- XVIIIe siècle, I, 1560-1640, Paris, 1988, n° 252 Ch.-P.J.B. de Saint-Morys ; montage annoté à la plume et encre brune : Ligozzi Giacomo Ecole florentine -- Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1886 et 2207).

Exposition

Sous la dir. de L. Conigliello, Jacopo Ligozzi : le vedute del Sacro Monte della Verna e i dipinti di Poppi e Bibbiena, Poppi, 1992, p. 55-56 et 65, n° 7 - Liggozzi, Paris, Musée du Louvre, 26 janvier - 25 juin 2004, n° 29, p. 74.