Saint François en prières, tenté par le Démon et consolé par un ange

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

INV 7438, recto

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Saint François en prières, tenté par le Démon et consolé par un ange

Auteur / exécutant / collecteur

CARRACCI Annibale

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Né en 1560 ; mort en 1609

Ecole

Bolonaise

Période de création / exécution

4e quart 16e siècle, 1er quart 17e siècle

Matériaux et techniques

Plume, encre brune, pierre noire, collé en plein

Mesures

H. en m 0,235 ; L. en m 0,243

Description

Pierre noire et plume encre brune. Collé en plein sur un montage dit de Ch.-A. Coypel

Sujet représenté

Scène (saint François d'Assise, prière, ange, diable, crâne, os, fond de paysage)

Précisions sur le sujet représenté

Iconographie religieuse, Saint François d'Assise dans le désert

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, legs, musée du Louvre département des Arts graphiques

Date d’acquisition

1752

Ancienne appartenance

Angeloni ; Angeloni, Francesco ; Mignard ; Mignard, Pierre ; Coypel, Antoine ; Coypel, Charles-Antoine ; Cabinet du Roi dernière provenance : Cabinet du Roi

Localisation

Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques

Informations complémentaires

Commentaires

Une copie de ce dessin est conservée au musée des Beaux-Arts de Besançon (inv. D.3077). Le style contorsionné, l'espace bloqué, les accents maniéristes évoquent certains dessins pour saint Jérôme (D. Stephen Pepper, Augustin Carrache, maître et dessinateur, La Revue de l'Art, n° 14, 1971). (C. Loisel, Musée du Louvre, département des arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, VII : Ludovico, Agostino, Annibale Carracci, Paris, RMN, 2004, n° 321, p. 184) C. Loisel, dans son inventaire 2004, classe ce dessin à : collaborateur proche d'Agostino Carracci' F. Angeloni ; P. Mignard ; A. Coypel : n° 2 coupé ; Ch.-A. Coypel ; legs au Cabinet du roi en 1752 ; autrefois monté avec le dessin Inv. 7211, les deux dessins étant inventoriés par L.-M.-J. Morel d'Arleux sous le n° 5082 (Carracci Annibale') ; marques du musée (L. 1899 et L. 2207).