Autoportrait (?)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

1938 DF 148

Domaine

dessin

Titre

Autoportrait (?)

Précision auteur

CHARPENTIER : Paris, 1767 ; Paris, 1849 ; artiste femme ; nationalité : Française

Ecole-pays

France

Anciennes attributions

Attribution pour Schall intéressante mais difficile à confirmer. ; Gildas Dacre-Wright, auteur d'une brochure sur l'artiste (2009), attribue cette feuille à Constance Charpentier mais émet des réserves sur le sujet, par comparaison avec des autoportraits de l'artiste (p. 70-71).

Période de création

1er quart 19e siècle

Matériaux - techniques

pierre noire, craie, papier vélin

Mesures

Hauteur 0.233 ; Largeur 0.190

Inscriptions

Étiquette annotée, notice de catalogue de vente

Précisions inscriptions

Étiquette annotée, cadre, au revers, de la main de M. Magnin, à la plume et encre brune (décollée du revers) : Mme Charpentier, née Blondelu/ (Constance Marie) / élève de Wille, de David, de Laffitte / de Gérard et de Bouillon / Paris 1767 – 1849 / Expos. aux Salons de 1795 à 1819/ Méd. 2° classe 1819 / Vente du 24 Juin 1910 / où figuraient plusieurs dessins du même auteur, portraits de famille, notamment celui de Victoire Blondelu (et non Blondine, comme le disait la notice, par mauvaise lecture) / Son propre portrait ? / grande ressemblance des traits / (différence de l'âge) / avec les 3 bustes présumés d'elle / par Chinard / (vente de Ponha-Longa, 2 déc. 1911) ; notice de catalogue de vente, cadre, au revers (décollée du revers) : 29. Portrait présumé de Mme Constance-Marie Charpentier, petit buste en plâtre (h. 26) (d. 6.000) : 4.000. - 30. Portrait présumé de Mme Constance-Marie Charpentier, buste en marbre blanc (h. 77) (d. 50.000) : 49,100. - 31. Portrait présumé de Mme Constance-Marie Charpentier, petit buste en plâtre (h. 30) (d. 6.000), à M. Stettiner : 5.400 ; annotée par M. Magnin, à l'encre brune : Vente du Comte de Ponha-Longa

Description

Pierre noire et craie sur papier vélin

Etat du bien

Restauré en 2001; Etat moyen; Piqures : très nombreuses, Jauni

Contexte historique

Historique

Goût chez cette artiste de placer une figure dans un paysage ou un simple portrait

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, legs, musée national Magnin

Date acquisition

1938

Ancienne appartenance

Vente, 1910/06/24, Paris, hôtel Drouot, (n° 13 'Portrait de jeune femme en robe décolletée') ; Magnin Maurice

Informations complémentaires

Exposition

Le Portrait français au XIXème siècle, Dijon, musée Magnin, 1985 (p. 11, repr. p. 10 )

Bibliographie

J. Magnin, Un Cabinet d'amateur parisien en 1922 - Peintures et dessins de l'école française, sculptures, II, Paris, 1922 (n° 443 (Constance-Marie Charpentier)) J. Magnin, Musée Magnin. Peintures et dessins de l'école française, Dijon, 1938 (n° 148 (Constance-Marie Charpentier)) C. Sterling, 'Un prétendu chef-d'oeuvre de David', in Bulletin de la Société d'Histoire de l'Art Français, 1951, p. 118-130 (p. 127) C. Sterling, 'A fine David reattributed', in Bulletin of the Metropolitan Museum of Art, janvier 1951, p. 121-132 (repr. p. 128) Georges Wildenstein, 'Un tableau attribué à David et rendu à Mme Davin-Mirvault : le portrait du violoniste Bruni (Frick collection)', in Gazette des Beaux-Arts, février 1962, p. 93-98 (note n° 3 p. 98, repr. p. 93) R. Rosenblum, in cat. exp. De David à Delacroix. La peinture française de 1774 à 1830, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1974-1975 (p. 346) F. Barthet, Catalogue des portraits français du XIXe siècle. Tableaux et dessins du musée Maurice Magnin à Dijon, Mémoire de maîtrise, Dijon, 1984 (n° 117 p. 167, Pl. 133) G. Dacre-Wright, Constance Charpentier. Peintre (1767-1849), 2009 (p. 70-71)

Autoportrait (?)_0