Orphée et Eurydice

Identification du bien culturel

N°Inventaire

1938 F 303

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Orphée et Eurydice

Précision auteur

DROLLING : Paris, 1786 ; Paris, 1851 ; nationalité : Française

Ecole-pays

France

Anciennes attributions

Marie-Claude Chaudonneret a rappelé la présence au Salon de 1819 du tableau de Drölling, identique à celui-ci et déposé par le Louvre au musée Chéret de Nice. Elle confirme l'attribution à Drölling (communication écrite, septembre 1999)

Période de création

1er quart 19e siècle

Millésime de création

1820

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

Hauteur 0.385 ; Largeur 0.465

Inscriptions

Signature, datation, étiquette annotée

Précisions inscriptions

Signature, datation, en bas à gauche : Drolling 1820 ; étiquette annotée, de la main de M. Magnin (décollée du revers) : 'Orphée et Eurydice par Drölling le fils, élève de David, signé et daté 1820'

Précisions sujet représenté

Orphée nu, à peine couvert d'une cape, s'élance vers Eurydice qui s'envole dans les bras de Mercure vers les Enfers. La lyre d'Orphée (ou de Mercure ?) est à terre.

Contexte historique

Genèse

réplique, oeuvre en rapport

Historique

Premier prix de Rome en 1810 avec la Colère d'Achille (Paris, Ecole nationale des beaux-arts), Drölling présenta au Salon de 1819 Orphée et Eurydice (Nice, musée Chéret, dépôt du musée du Louvre, inv. 4098). La version du musée Magnin en est une réplique fidèle, exécutée par l'artiste l'année suivante.

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de l'Etat, legs, musée national Magnin

Date acquisition

1938

Ancienne appartenance

Magnin Maurice

Informations complémentaires

Commentaires

Très bon état

Exposition

La Musique dans la collection Magnin. Exposition - dossier, Dijon, musée Magnin, 2011-2012

Bibliographie

J. Magnin, Un Cabinet d'amateur parisien en 1922 - Peintures et dessins de l'école française, sculptures, II, Paris, 1922 (n° 476) J. Magnin, Musée Magnin. Peintures et dessins de l'école française, Dijon, 1938 (n° 303) I. Julia et J. Lacambre, dans cat. exp. Les années romantiques, Nantes, Paris, Plaisance, 1995-1996 (p. 460 (répertoire)) L. Starcky, Dijon musée Magnin. Les Peintures françaises, catalogue sommaire illustré, préface d'Emmanuel Starcky, avec la participation d'Hélène Isnard, Paris, 2000 (n° 162, p. 78 repr.) R. Cariel, N. Desgranges, La Musique dans la collection Magnin. Journal de l'exposition, 2011 (p. 5 repr.)