Pouah !... Comme il sent mauvais le pétrole qu'on brûle chez ma belle-mère : / Chez moi on ne brûle que de L'OLYMPIENNE quel parfum exquis !.. (titre inscrit)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

68.32.3 F

Domaine (catégorie du bien)

estampe, ethnologie

Dénomination du bien

Affiche

Titre

Pouah !... Comme il sent mauvais le pétrole qu'on brûle chez ma belle-mère : / Chez moi on ne brûle que de L'OLYMPIENNE quel parfum exquis !.. (titre inscrit)

Auteur / exécutant / collecteur

BATAILLE Georges (lithographe) ; LANGLOIS (photographe)

Ecole

France

Période de création / exécution

1er quart 20e siècle

Matériaux et techniques

Lithographie (colorié), papier

Mesures

H. 95.4, l. 130

Inscriptions

Lieu d'édition inscrit

Précisions sur les inscriptions

Lith. G. BATAILLE, 18, R. de Chabrol, PARIS (c. g.) ; SPté D'AFFICHES-PORTRAITS Procédé déposé & Bté S. G. D. G (Cliché LANGLOIS) (c. d.)

Sujet représenté

Groupe de figures (homme : en pied, veste, opposition thématique, dégoût, plaisir) ; représentation d'objet (lampe à huile)

Précisions sur le sujet représenté

Noeud papillon, lampe à pétrole

Date de la représentation

1900 vers

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Paris (lieu d'exécution)

Utilisation / Destination

Publicité (pétrole à brûler, L'Olympienne)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, achat, musée national des Arts et Traditions Populaires

Date d’acquisition

1968

Ancienne appartenance

Librairie Sainte Marie

Localisation

Marseille ; musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée