FERNAND-CORTES BRULE SES VAISSEAUX (titre inscrit, français, espaganol)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

55.57.176 C

Domaine (catégorie du bien)

estampe, ethnologie

Titre

FERNAND-CORTES BRULE SES VAISSEAUX (titre inscrit, français, espaganol)

Auteur / exécutant / collecteur

TURGIS (éditeur, lithographe)

Ecole

France

Période de création / exécution

2e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1845

Matériaux et techniques

Lithographie, papier, mine de plomb

Mesures

H. 31, l. 45.2

Inscriptions

Lieu d'édition inscrit, légende (français, espagnol), numéro, inscription

Précisions sur les inscriptions

Paris V.e Turgis éditeur, rue St. Jacques, 16 (b. g.) ; Lith. de Turgis (b. m.) ; et à Toulouse, rue St. Rome, 36 (b. d.) ; 52 (h. d.) ; 5 (b m.) ; Casse frères, à St. Gaudens (b. g.) ; Fratelli Avanzo in pieve Tesino (b. d.) ; 1845 (h. d., mine de plomb) ; Montézuma ayant envoyé à Fernand Cortès (...) allez dire à votre maître, que je reste / et que dans peu il sera mon prosonnier (b. g.) ; Habiendo enviado à Fernan Cortés (...) id a decir a / vuestro amo que me quedo aqui, y que dentro de poco tiempo sera mi prisionero (b. d., espagnol)

Sujet représenté

Scène (jeune fille : Indien d'Amérique, Cortez Fernand, chef militaire, Espagnol, soldat : Espagnol, bijou, homme : Indien d'Amérique, armure, couteau, épée, chapeau, bateau, torche, incendie)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Paris (lieu d'édition)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, achat, musée national des Arts et Traditions Populaires

Date d’acquisition

1955

Ancienne appartenance

Saulnier René

Localisation

Marseille ; musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée