La Descente de la Courtille (actuels 11ème et 20ème arrondissements)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

CARP1677 ; P 1677

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

La Descente de la Courtille (actuels 11ème et 20ème arrondissements)

Précision auteur

PEZOUS Jean : Toulon, 1815 ; Paris, 1885 ; peintre de genre, de portraits, de paysages animés, de paysages

Ecole-pays

France

Période de création

2e quart 19e siècle

Millésime de création

1835 entre, 1845 et

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

H. 170 ; L. 380

Inscriptions

Monogramme

Précisions inscriptions

Au recto, signé des initiales, en bas à droite, sur la calèche, en rouge : J.P.

Précisions sujet représenté

Scène de genre. Paysage urbain. Carnaval. Défilé de personnages masqués et déguisés, venant de la rue de Belleville (du lieu dit de la Courtille, au pied de la barrière, où se trouvaient concentré les guinguettes et les cabarets non taxés) pour se rendre à Paris en traversant la barrière de Belleville, dont on aperçoit la grille, les deux guérites, et le pavillon de style néo-grec (ensemble faisant partie du mur des fermiers Généraux, construit par Ledoux en 1785).

Contexte historique

Historique

Au matin du mercredi des cendres, la foule qui était venue s'encanailler pour le mardi gras à Belleville, dans les guinguettes et les cabarets, descendait la rue du Temple vers la Bastille et la promenade du Cours-la-Reine, le long de la Seine. Masqués, déguisés, toutes les catégories sociales se mêlaient. Un des plus célèbres meneurs entre 1830 et 1835 était M. de La Battut. Cette fête passa de mode vers 1838. (cf.Legrand d'Aussy 'Vie publique et privée des français' 1826 et Aug Luchet 'La Descente de la Courtille en 1833, dans Paris de 1800 à 1900').

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, Paris, musée Carnavalet

Ancienne appartenance

Musée de Senlis

La Descente de la Courtille (actuels 11ème et 20ème arrondissements)_0