Vase anthropomorphe dit Buste de jeune homme

Identification du bien culturel

N°Inventaire

CARAM0749 ; AM 749

Appellation

Balsamaire

Titre

Vase anthropomorphe dit Buste de jeune homme

Période de création

2e siècle (?), 3e siècle (?)

Millésime de création

100 entre, 300 et

Matériaux - techniques

bronze

Mesures

H. 11 ; L. 8

Description

Bronze, fonte en creux sur noyau, martelage. Ciselure, incrustation à l'origine dans les yeux. Attaches d'anse faites à part et rapportées ; réfection, probablement antique, de l'attache gauche : l'emplacement a été limé pour loger à froid une nouvelle pièce. Couleur dorée

Précisions sujet représenté

Balsamaire, récipient pour huile et parfum, vase anthropomorphe. Jeune homme en buste. Le sommet du crâne, découpé, était destiné à recevoir le couvercle. La chevelure soignée consiste en de grosses mèches superposées et ondulées, le visage régulier est légèrement tourné vers la droite, les yeux ont la prunelle évidée. Le buste est assez étroit par rapport au volume de la tête

Contexte historique

Historique

Ce type de récipient avec anse, dit balsamaire -le nom vient de 'balsamum', le baume - permettait de contenir des huiles parfumées ou des poudres (encens, épices), pour la maison ou pour les thermes. Il est le plus souvent en forme de buste dont le sommet de la tête est ouvert pour permettre le remplissage. Les yeux de cet objet, qui avait été déposé en offrande dans une tombe de la grande nécropole de Lutèce, devaient être incrustés. La réalisation de cette pièce démontre la maîtrise technique des artisans gallo-romains. Celui-ci évoque, peut-être, le bel Antinoüs, le favori divinisé par l'empereur Hadrien

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, Paris, musée Carnavalet

Vase anthropomorphe dit Buste de jeune homme_0