Escarpin

Identification du bien culturel

N°Inventaire

1983.13.252.1

Dénomination

escarpin

Précision auteur

La Maison Hellstern, dont la vocation première était la chaussure d'homme, a été fondée vers 1870 à Paris, rue du 29 juillet, puis transférée place Vendôme vers 1900.Les trois fils (Maurice, Charles et Henri) Hellstern coopèrent activement pour le développement de la Maison qui comptera à son apogée (1920-1925) plus de cent ouvriers, effectif important pour l'époque. De nombreux façonniers assurent à domicile des productions de haut de gamme : dans la Loire, où l'Ecole de cavalerie a suscité l'existence d'une main-d'œuvre qualifiée en botterie, dans le Midi, où sont établis des ouvriers italiens de grand talent.Le rayonnement de la Maison est très important pour l'époque : une succursale à Bruxelles se maintient jusqu'en 1949, une autre à Londres fermera ses portes en 1965 ; enfin, à Cannes, une boutique de diffusion orientée vers le prêt-à-porter durera jusqu'en 1970.Mais la renommée d'Hellstern est essentiellement parisienne. La Maison participe aux défilés de haute couture, ce qui lui attire une clientèle française et étrangère consommatrice de produits de luxe. Elle chausse les pieds célèbres de son temps : princes et princesses des cours européennes, grandes vedettes du spectacle, etc.

Période de création

3e quart 20e siècle

Millésime de création

1950 vers

Matériaux - techniques

chevreau, cuir

Mesures

L. 222 mm, l. 69 mm, H. 169 mm ; Pds. 168 g

Description

Chaussure de ville pour femme (Hellstern & Sons, brevetés, Paris). Escarpin en chevreau marron. Semelle cuir. Talon Louis XV

Contexte historique

Historique

Voir aussi : 1983.13.252.2

Lieu de création/utilisation

France, Ile-de-France, Paris

Utilisation / Destination

accessoire du vêtement

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Romans, musée international de la Chaussure

Date acquisition

1983/12/21

Escarpin_0