Soldat dans un paysage

Identification du bien culturel

N°Inventaire

D.2008.1.1 ; 1295 (Inventaire Dijon)

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Soldat dans un paysage

Auteur

anonyme

Ecole-pays

Flandres (?), Hollande (?)

Anciennes attributions

Anciennement attribué à Patinir (Dinant, né entre 1475-1485 ; Anvers, 1524)

Période de création

1er quart 16e siècle

Matériaux - techniques

chêne, peinture à l'huile

Mesures

Hauteur en cm 30 ; Largeur en cm 17 ; Hauteur avec cadre en cm 40.5 ; Largeur avec cadre en cm 27

Précisions inscriptions

Ni date ni signature

Description

Peinture à l'huile sur bois. Une seule planche de chêne, cernes larges, fil horizontal

Précisions sujet représenté

Dans un paysage onirique, un soldat est représenté dans une attitude rêveuse, accoudé à un tronc d'arbre. Son épée et sa hache sont au repos

Contexte historique

Historique

Ce fragment d'une représentation plus grande (Résurrection? Fuite en Egypte?) est attribué à Joachim Patinir, considéré comme l'un des inventeurs du paysage moderne. Le style du panneau, qui montre une belle luminosité des couleurs, traitées par glacis superposés, donnant une finition très lisse, la composition pyramidale dominée par de grandes montagnes rocheuses, sont en effet proches des panneaux signés du maître, comme celui de la Fuite en Egypte, conservé au musée des beaux-arts d'Anvers (n°64). Quatre autres panneaux sont signés par 'Joachim D. (pour Dionantensis) Patinir': Saint Jérôme à Karslsruhe, le Baptême du christ à Vienne, la Tentation de Saint Antoine à Madrid, et le Paysage aux Bergers de Schooten (Anvers). Patinir a visiblement travaillé avec Quentin Metsys, avec lequel il était très proche, (Tentation de Saint Antoine au Prado) et Joos Van Cleve (van Mander cite une Vierge réalisée à quatre mains -peut-être celle conservée à Bruxelles). On dit parfois qu'il aurait collaboré avec d'autres peintres de figures, tels Adrien Isenbrandt, Gerard David, Bernard van Orley, le maître de la Madeleine Mansi et le maître des demies-figures... Mais Friedländer pense plutôt que ces peintres ont cherché à imiter les paysages de Patinir. La renommée de Patinir était grande. Dürer l'appelait 'le bon peintre de paysages' (Der gute Landschaftsmaler'). Don Felipe Guevara, conseiller artistique de Charles Quint et Philippe II, écrivait dans ses Comentarios de la pintura en 1540, que les trois plus grands peintres flamands étaient Rogier Van der Weyden, Jan Van Eyck et Joachim Patinir.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, Dijon, musée des beaux-arts

Date acquisition

2008 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Maciet Jules, (Donné en 1898 par M. Jules Maciet au Musée des Beaux-arts de Dijon.)

Lieu de dépot

Dépôt ; Bourg-en-Bresse ; musée de Brou

Date de dépôt

2008

Informations complémentaires

Exposition

1955, Gand, musée des beaux-arts, 'Charles Quint et son temps', du 3 avril au 30 juin 1955 (n°101)#1981, Bourg-en-Bresse, musée de Brou,' Van Orley et les artistes de la cour de Marguerite d'Autriche' du 19 juin au 13 septembre 1981 (n°41)

Bibliographie

Magnin (Jeanne), 'La peinture au musée de Dijon', Dijon, 1914 (p.121) 1955, Gand, musée des beaux-arts, 'Charles Quint et son temps'. (n°101) Jacqueline Marette, 'Connaissance des primitifs par l'étude du bois du XIIe au XVIe siècle', Paris 1961 (n°121, classé dans 'chêne'.) 1981, Bourg-en-Bresse, musée de Brou,' Van Orley et les artistes de la cour de Marguerite d'Autriche' (n°41, p.67)

1/2
Soldat dans un paysage_0