tête trophée

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

989-001-070 ; 261805 (Numéro M14)

Domaine (catégorie du bien)

Amérique du Sud, croyances - coutumes, ethnologie

Dénomination du bien

Tête trophée

Auteur / exécutant / collecteur

Mundurucu (population)

Période de création / exécution

19e siècle

Millésime de création / exécution

1800 entre, 1880 et

Matériaux et techniques

Os, dent de cochon, cire, fibre végétale, plume

Mesures

H. en cm 43 ; l. en cm 26 ; Pr. en cm 23

Description

Tête trophée d'ennemi avec les orbites remplies de cire noircie et ornées de dents de tapir. La bouche entrouverte d'où sortent 12 cordelettes (correspondant au ombre de têtes préalablement coupées par le chasseur), ainsi qu'un long anneau de corde plus solide pour le transport. Les cheveux sont soigneusement coiffés de chaque côté di visage, des parements d'oreilles en plumes noires et rouges terminés par des fibres ; un tatouage de lignes hachurées orne chaque joue.

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Brésil (lieu de création)

Précisions sur l’utilisation

Les Mundurucu vivent au Brésil, dans l'Etat de Para, sur les bords du rio Tapajos. Ils pratiquent la chasse aux têtes : cela donnait lieu à des rituels s'étendant sur trois saisons des pluies. Les têtes recevaient un traitement complexe : elles étaient bouillies, séchées, enduites d'huile, décorées de plumes, de cire et de dents de pécari. L'aspect sous lequel nous voyons cette tête-trophée, collectée vers 1880 sur le rio Tapajos, est celui qu'elle revêtait au cours des rituels pratiqués lors de la première saison des pluies. Pendant cette période, le vainqueur la portait toujours avec lui#

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Marseille, musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens

Date d’acquisition

1989 acquis

Ancienne appartenance

GASTAUT Henri, 1964 ; Wielgus, 1959 ; Museum of the American Indians, New York, 1880

Localisation

Marseille ; musée d'Arts Africains - Océaniens - Amérindiens

Informations complémentaires

Commentaires

Les documents ci-joints garantissent sont authenticité par Mr Dockstater directeur du musée des Indiens Amérindiens de New York où elle a été conservée avant sa vente à Mr Wielgus ; elle a été collectée en 1880 sur le Rio Tapajos et conservée au musée sous le numéro de catalogue 10/1968, a été obtenue par Wielgus par voie d'échange, a été plusieurs fois exposée au musée d'art primitif de New York

Bibliographie

Petit guide MAAOA, 1993 (p. 92) ; Le musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens, Marseille. Fondation BNP PARIBAS Direction des musées de Marseille RMN Diffusion Seuil ISBN 2- 7118- 4412- 9 Dépôt légal septembre 2002 (n° 47 p. 53)