Jûichimen Kannon (Kannon à onze têtes)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

2002.1.1

Dénomination

statue

Titre

Jûichimen Kannon (Kannon à onze têtes)

Auteur

anonyme

Période de création

2e moitié 12e siècle

Mesures

Hauteur : 143 cm ; Largeur : 32 cm

Description

Auréolée, Kannon est debout sur un lotus installé sur une base. La statue est réalisée à partir d'un assemblage de pièces de bois (technique yosegi zukuri) de faux cyprès (檜 hinoki, Chamaecyparis obtusa) : tête jusque sous les trois plis de beauté du cou, partie frontale et partie dorsale du corps, épaules, mains, pieds, écharpes. Son auréole est placée au sommet d'une tige insérée dans un emplacement situé sur la partie supérieure du lotus, à l'arrière de la statue. Cette oeuvre étant cultuelle, placée dans un temple à l'attention des fidèles depuis sa création jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale (environ), elle a dû être restaurée pour être présentée dans son intégralité aux fidèles : quelques restaurations minimes sont détectables (une petite tête refaite, un doigt).

Précisions sujet représenté

La forme de Kannon ici présentée est propre au bouddhisme ésotérique. Kannon à onze têtes (Juichimen Kannon) a été particulièrement vénérée à l'époque Heian, en raison du développement de la croyance dans les six voies de renaissance bouddhique. Kannon à onze têtes est caractérisée par la présence de dix têtes disposées en couronne sur la tête principale. Ce sont des "formes apparitionnelles" qui symbolisent les étapes vers l'illumination. Le nombre de têtes correspond aux onze vertus du bodhisattva qui lui sont nécessaires pour conquérir les onze désirs permettant d'atteindre l'Eveil. Une représentation du Bouddha Amida est installée devant ces têtes, au-dessus du front du bodhisattva. Juichimen Kannon abaisse la main droite dans la pose varada mudra, symbole de l'offrande et de la compassion, et tient dans sa main gauche un vase contenant des tiges de bouton de lotus, symbole de pureté.

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

Japon (lieu de création), Japon (lieu d'exécution), Japon (lieu d'utilisation)

Lieu historique

Asie orientale

Utilisation / Destination

pratique religieuse, culte

Informations juridiques

Statut juridique

propriété du département, achat, Alpes-Maritimes, musée départemental des arts asiatiques

Date acquisition

2002/01/17 acquis

Informations complémentaires

Bibliographie

Louis Frédéric, Les dieux du bouddhisme. Guide iconographique, Paris : Flammarion, 1992, 359 p., p. 165-167.