Arbre à monnaies

Identification du bien culturel

N°Inventaire

99.5.1

Dénomination

modèle réduit

Appellation

Arbre cosmique ; arbre d'Immortalité ; arbre à monnaies

Titre

Arbre à monnaies

Période de création

1er siècle, 1er quart 2e siècle

Millésime de création

25 entre, 220 et

Epoque

Époque Han

Mesures

Largeur : 40 cm ; Hauteur : 158.8 cm

Description

La base en terre cuite représente une montagne autour de laquelle, en sa partie inférieure, circule une frise d'éléphants et d'êtres surnaturels. En sa partie supérieure se tient un homme chevauchant un bélier et tenant le cylindre dans lequel est fiché le tronc d'arbre. Sur celui-ci, sont disposés cinq ours, associé au cinq étages des branches. Chaque branche est finement décorée de petits personnages mythiques, de créatures fantastiques et de sapèques (monnaies chinoise). Le faite de l'arbre est particulièrement décoré : s'ordonnant autour d'un disque bi , on y retrouve singe, crapaud, dragon, un immortel conduisant un éléphant portant sur son dos deux urnes. L'ensemble comporte une base en terre cuite moulée et polychrome à l'origine (traces de pigments noirs, rouges et blanc) dans laquelle est planté l'arbre. Entièrement démontable, il se compose d'un axe assez fin constitué de cinq segments tubulaire s’emboîtant les uns dans les autres. Chaque segment comporte une gouttière supérieure permettant l'insertion de quatre branches de bronze battu, et coulé finement ajouré.Ainsi l'arbre est-il constitué de cinq étages de quatre branches et couronné d'un imposante partie supérieure s'ordonnant en quatre parties autour d'un motif central, soit en tout vingt-neuf éléments de bronze. Oeuvre très fragile.

Etat du bien

Bon état

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

Chine (lieu de création), Chine (lieu d'exécution), Chine (lieu d'utilisation)

Précisions lieu création

Chine du Sud-Ouest, Sichuan

Lieu historique

Asie orientale

Utilisation / Destination

pratique funéraire

Précisions utilisation

Le dépôt d'arbre à monnaies dans les tombes est une pratique funéraire caractéristique du Sichuan durant la période des Han postérieurs. Ce type d'offrande symbolise la fortune souhaitée pour le défunt dans l'au-delà et s'inscrit dans le vocabulaire conceptuel et formel taoïste.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété du département, achat, Alpes-Maritimes, musée départemental des arts asiatiques

Date acquisition

1999/12/22 acquis

Ancienne appartenance

Collection privée américaine

Informations complémentaires

Commentaires

Notice du catalogue "Genèse de l'empire céleste - Dragons, phénix et autres chimères", auteur : Adrien Bossard (bilingue) ; ; Arbre à monnaies, alliage cuivreux, terre cuite ; Dynastie Han, 158,8 x 40 cm ; Nice, musée départemental des Arts asiatiques, inv. 99.5.1 ; L'abre à monnaies yaoqianshu est une tradition funéraire du sud-ouest de la Chine, populaire du Ier au IIIe siècle de notre ère. Il est constitué d'une base de terre cuite moulée, dans laquelle est fiché le tronc d'un arbre en alliage cuivreux moulé et battu. Son ornementation foisonnante est caractérisée par une riche iconographie. ; Unique dans les collections françaises, l'exemplaire du musée départemental des Arts asiatiques de Nice possède une base en forme de montagne portant une frise d'éléphants et d'être surnaturels. Cette montagne est surmontée d'un immortel chevauchant un bélier et tenant un cylindre dans lequel est planté le tronc de l'arbre. Sur celui-ci sont disposés cinq ours et cinq étages de quatre branches. Chaque branche est finement décorée de fleurs, de personnages, d'animaux et de créatures fantastiques s'animant autour de sapèques. Le sommet de l'arbre se déploie de manière plus complexe et présente la superposition de trois motifs : la Reine-Mère de l'Occident, Xiwangmu ; un disque bi, symbole céleste ; et un éléphant portant sur son dos deux vases hu, accompagné d'un immortel. ; Source inépuisable de richesse pour le défunt, le décor de l'arbre illustre la quête taoïste de l'immortalité avec des motifs spécifiques. Comme la bannière de Mawangdui, ce type de pièce pourrait figurer le voyage dans l'au-delà et symboliser un chemin cosmique de la terre vers le ciel. Les ours pourraient quant à eux être un souvenir du chamanisme, présent en Chine avant l'instauration des Trois Enseignements, confucianisme, taoïsme et bouddhisme. Enfin, les éléphants témoignent de la porosité iconographique que connaît cette région, zone de transition entre le sous-continent indien et l'Extrême-Orient. ; ; Money tree, copper alloy and terracotta ; Han dynasty, 158,8 x 40 cm ; Nice, Musée Départemental des Arts Asiatiques, acc. no. 99.5.1 ; Yaoqianshu, the money tree was a burial tradition in southwest China, popular from the Ist to the 3rd century A D. It consisted of a molded terracotta base into which the trunk of a cast and hammered copper alloy tree was inserted. Its highly charged decoration is characterized by an elaborate iconography. ; The example in the Musée Départemental des Arts Asiatiques de Nice is the only one of its kind in a French collection. Its base is in the form of a mountain with a frieze of elephants and supernatural beings. The mountain is surmounted by an immortal riding a ram and holding a cylinder in which the tree trunk is planted. On it are five bears and five tiers of four branches. Each branch is finely decorated with flowers, figures, animals and fantastic creatures cavorting around coins. The summit of the tree is more complex; three motifs are superimposed: Xiwangmu, the Queen Mother of the West; a bi disc, which is a celestial symbol; and an elephant carrying two hu vases on its back, accompanied by an immortal. ; The money tree was an inexhaustible source of wealth for the deceased. It exemplified the Daoist quest for immortality with specific motifs. Just like the Mawangdui banner, a piece like this might depict the journey to the afterlife and symbolize a cosmic path from earth to heaven. The bears may be a souvenir of shamanism, which was pactised in China before the establishment of the Three Teachings - Confucianism, Daoism and Buddhism. The elephants are a reminder of the iconographic porosity that existed in this region, which was a transition zone between the Indian subcontinent and the Far East. ; ; Comparatif au musée royal de l'Ontario, n° d'inventaire 2000.106.1697.10 : https://collections.rom.on.ca/objects/308069/money-tree;jsessionid=3750F3633FAD163BF04D5CDE34B61992

Bibliographie

Susan N. Erickson, "Money Trees of the Eastern Han Dynasty", the Bulletin of the Museum of Far Eastern Antiquities, Stockholm, 66 (1995), p. 5-115. Jean-Paul Desroches (dir.), "Genèse de l'empire céleste - Dragons, phénix et autres chimères", Paris : Liénart, p. 214.

Arbre à monnaies_0