BONINGTON Richard Parkes (d'après, peintre), REYNOLDS Samuel William le Vieux (graveur) : Le Page

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

896.1.1455

Domaine (catégorie du bien)

estampe

Titre

Le Page

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

BONINGTON : Nottingham, 1802 ; Londres, 1828 ; REYNOLDS : Londres, 1773 ; Londres, 1835

Ecole

Grande-Bretagne

Période de création / exécution

1ère moitié 19e siècle

Matériaux et techniques

papier, eau-forte

Mesures

Hauteur élt d'impr. en cm 25.4 ; Largeur élt d'impr. en cm 20.3 ; Hauteur f. en cm. 51 ; Largeur f. en cm. 34

Inscriptions

cachet, signature, signature

Précisions sur les inscriptions

cachet, Au recto : cachet encré, circulaire : MVS.T.DOBREE, traduction : musée Dobrée ; signature, sous la composition : coin inférieur gauche : Bonnington pinx(t) ; signature, sous la composition : coin inférieur droit : S.W. Reynolds sculp(t)

Etat du bien

Etat moyen

Sujet représenté

scène (galanterie, femme, homme, costume, fête)

Précisions sur le sujet représenté

Pièce en hauteur représentant une jeune femme accompagnée d'un jeune homme. Elle rentre dans un intérieur où se déroule une fête, tandis que le jeune homme n'ose la suivre.

Informations juridiques

Statut juridique

propriété du département, legs, Loire-Atlantique, musée départemental Dobrée

Date d’acquisition

1896

Ancienne appartenance

Dobrée Thomas II

Localisation

Nantes ; musée départemental Dobrée

Informations complémentaires

Bibliographie

cat 1904 (Estampes, L. Delteil) (p. 28, n° 198) Paris, 1854-1890, 4 vol. (n° 86) Béraldi H. Portalis, 'Les graveurs du XVIIIe siècle, dictionnaire des artistes et catalogues et leurs oeuvres', Paris, L'Echelle de Jacob, 2001. (n°T. XI, p. 192) Barreteau F. E 'Pratique et goût d'un collectionneur d'estampes à Nantes, durant la seconde moitié du XIX e siècle : Thomas Dobrée (1810-1895)'. Catalogue des estampes du fonds Dobrée ; thèse dirigée par Marianne Grivel. Université Rennes II-Haute-Bretagne, février 2007. (p. 692, n° 337)