anonyme (d'après, peintre), WALPOLE Thomas (graveur) : Ninon de Lenclos from an original picture given by herself to the Countess of Sandwich and by present Earl of Sandwich

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

896.1.1463

Domaine (catégorie du bien)

estampe

Titre

Ninon de Lenclos from an original picture given by herself to the Countess of Sandwich and by present Earl of Sandwich

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (d'après, peintre) ; WALPOLE Thomas (graveur)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

WALPOLE : ?, 1755 ; ?, 1840

Ecole

Grande-Bretagne

Période de création / exécution

4e quart 17e siècle, 1ère moitié 18e siècle

Matériaux et techniques

papier, eau-forte

Mesures

Hauteur élt d'impr. en cm 16.3 ; Largeur élt d'impr. en cm 9.8 ; Hauteur f. en cm. 18 ; Largeur f. en cm. 11.4 ; Hauteur sup. en cm 42 ; Largeur sup. en cm 35

Inscriptions

cachet

Précisions sur les inscriptions

cachet, Au recto : cachet encré, circulaire : MVS.T.DOBREE, traduction : musée Dobrée

Etat du bien

Etat moyen

Sujet représenté

portrait (Lenclos Ninon de, femme, à mi-corps, de trois-quarts, bijou)

Précisions sur le sujet représenté

Une femme vue à mi-corps, tournée vers la droite, est inscrite dans un médaillon. Un cartouche est gravé sous le médaillon.

Date de la représentation

1620 née ; 1705 morte

Contexte historique

Historique – Objets associés

D'après une peinture de la galerie du duc de Sandwich, 1757

Informations juridiques

Statut juridique

propriété du département, legs, Loire-Atlantique, musée départemental Dobrée

Date d’acquisition

1896

Ancienne appartenance

Dobrée Thomas II

Localisation

Nantes ; musée départemental Dobrée

Informations complémentaires

Bibliographie

cat 1904 (Estampes, L. Delteil) (p. 29, n° 201) Barreteau F. E 'Pratique et goût d'un collectionneur d'estampes à Nantes, durant la seconde moitié du XIX e siècle : Thomas Dobrée (1810-1895)'. Catalogue des estampes du fonds Dobrée ; thèse dirigée par Marianne Grivel. Université Rennes II-Haute-Bretagne, février 2007. (p. 695, n° 345)