BERGERET Pierre Nolasque (dessinateur) : L'Empereur pardonne au Prince d'Asfeld, Prise de Seclin

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

975.1.3

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

L'Empereur pardonne au Prince d'Asfeld ; Prise de Seclin

Auteur / exécutant / collecteur

BERGERET Pierre Nolasque (dessinateur)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

BERGERET : Bordeaux, 1782 ; Paris, 1863

Ecole

France

Période de création / exécution

1er quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1813

Epoque / style / mouvement

Néo-Classicisme

Matériaux et techniques

papier, encre brune, lavis brun, plume

Mesures

Hauteur en cm 19.8 ; Largeur en cm 77.8

Etat du bien

Etat moyen, collé sur support secondaire

Sujet représenté

scène historique (propagande, Napoléon Ier, Hatzfeld princesse de, grâce, guerre, Hatzfeld prince de)

Précisions sur le sujet représenté

Légende napoléonienne, Guerre contre la quatrième coalition (1806-1807), Deux dessins sont réunis en un seul. L'un représente la ' Clémence' vis à vis du Prince de Hatzfeld, intervenue le 27 octobre 1806. 'Le Prince de Hatzfeld était chargé par S. M. l'empereur, du gouvernement civil de Berlin. Des lettres interceptées aux avant-postes firent connaître qu'il instruisait le prince Hohenlohe, des mouvements français, en conséquence, il fut arrêté, et allait être jugé devant une commission militaire, quand la princesse de Haltzfeld, enceinte de huit mois, vint se jeter aux pieds de S.M, l'empereur, protestant de l'innocence de son mari dont elle était, elle-même, persuadée. L'empereur lui remit les lettres interceptées de l'écriture de son mari. A leur lecture, la princesse s'évanouit. L'empereur fut touché et eut pitié de son état. Il lui demanda de brûler la lettre incriminée.' Ce trait de clémence, largement utilisé par la propagande, inspira beaucoup d'artistes. L'autre représente une scène de soldats. Extrait du catalogue 'Le néo-classicisme français'

Contexte historique

Historique – Objets associés

Projet de bas-relief pour la décoration du Palais du Corps Législatif, devenu depuis le Palais Bourbon.

Informations juridiques

Statut juridique

propriété du département, achat, Loire-Atlantique, musée départemental Dobrée

Date d’acquisition

1975

Ancienne appartenance

Paris, (Galerie Bayser/octobre 1974) ; Paris, (Palais Galliera, 10/11 décembre 1962/partie du n° 102) ; Paris, Hôtel Drouot, (28/29 mai 1929, partie du n° 13) ; Paris, (Galerie Georges Petit/27 mai 1929) ; Collection privée, Ney Edgar ; Collection privée, Vivant Denon

Localisation

Nantes ; musée départemental Dobrée

Informations complémentaires

Exposition

Exposition : Récentes acquisitions présentées à l'occasion du 'Mois des musées' Musées départementaux de Loire-Atlantique/Musée Dobrée/Novembre 1985 ;#Le néo-classicisme français Dessins des musées de Province Paris, Grand-Palais/6 déc 1974/10 fév 1975 #Les Clémences de Napoléon : l'image au service du mythe : Exposition, Bibliothèque Marmottan, Boulogne-Billancourt du 6 octobre 2004 au 29 janvier 2005 ;#Edgard Maxence, les dernières fleurs du symbolisme, exposition au Musée des Beaux-Arts de Nantes, 20 mai au 19 septembre 2010 et au musée de la Chartreuse de Douai du 16 octobre 2010 au 17 janvier 2011.

Bibliographie

Récentes acquisitions présentées à l'occasion des 'mois des musées'. Musées départementaux de Loire-Atlantique. Musée Dobrée. Novembre 1985 ; Vilain Jacques : dessins néo-classiques/bilan d'une exposition Revue du Louvre/2/1976, p : 73 (II Analogies) ; Vilain Jacques Revue du Louvre 5/6, 1979. p.464-470 ; Le Néo-Classicisme français Dessins des musées de Province Grand Palais/ 6 décembre 1974-10 février 1975. Edition des musées nationaux, p. 22-24 ; Les Clémences de Napoléon : l'image au service du mythe : Exposition, Bibliothèque Marmottan, Boulogne-Billancourt du 6 octobre 2004 au 29 janvier 2005