BAYARD, CENTRALE D'HORLOGERIE-BIJOUTERIE LAVAL (usine) : Bibifoc

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

96.08.02

Domaine (catégorie du bien)

horlogerie, métrologie - instruments de mesure

Dénomination du bien

réveil (à mouvement mécanique, animé)

Titre

Bibifoc

Auteur / exécutant / collecteur

BAYARD ; CENTRALE D'HORLOGERIE-BIJOUTERIE LAVAL (usine)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

CENTRALE D'HORLOGERIE-BIJOUTERIE LAVAL : La centrale reprend l'entreprise le 16 mars 1987, l'effectif tmbe à 50 personne. Dominique Laval en est le directeur. La liquidation des biens est prononcées le 13 mars 1989

Période de création / exécution

4e quart 20e siècle

Millésime de création / exécution

1987

Matériaux et techniques

tôle, embouti, galvanoplastie, vernis, matière plastique, moulé

Mesures

Longueur en cm 11.5 ; Epaisseur en cm 4.5 ; Hauteur en cm 12.1 ; Diamètre en cm 11.5

Inscriptions

marque de fabrique (français), inscription (anglais)

Précisions sur les inscriptions

marque de fabrique, En bas du cadran : BAYARD ; inscription, En haut du cadran : a2. BZZ.FMI.SEPP.MADE IN FRANCE

Description

Il s'agit d'un réveil Bayard animé de référence GA 161. Le mouvement mécanique est logé dans un boîtier circulaire en tôle emboutie vernie bleue claire de 11.5 cm de diamètre. La lunette circulaire est en plastique moulé de couleur beige et mesure 11.5 cm de diamètre. L'ensemble est posé sur deux pieds et une béquille en plastique moulé beige. Le cadran est composé de chiffres arabes noirs aux contours blancs et comporte deux aiguilles noires, l'aiguille des heures est surmontée d'une étoile. Le cadran est décoré Bibifoc avec sa tête animée. Le fond de cadran représente l'océan

Sujet représenté

représentation animalière (Bibifoc, phoque, Antarctique, collier)

Précisions sur le sujet représenté

Bibifoc est un dessin animé créé par Jacques Morel, Eric Turlot, Philippe marin et Marc Tortarolo, diffusé pour la première fois en octobre 1985 dans l'émission Récré A2 sur Antenne 2. Tommy est un jeune garçon qui part faire un voyage dans l'antarctique avec son oncle Smoky. Tommy découvre à son grand effroi que les adultes qui l'accompagnent souhaitent en fait chasser les phoques. Horrifié, le garçon s'enfuit du bateau et rencontre lors de cette fugue un bébé phoque, qu'il baptise Bibifoc, à qui il offre sa médaille d'or sur un collier bleu. Ils rencontrent en chemin une jeune inuit, Ayma. Ensemble, ils vont essayer, aux cours de leurs aventures, de sauver les bébés phoques en danger

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Haute-Normandie, Saint-Nicolas-d'Aliermont (lieu d'exécution)

Utilisation / Destination

mesure du temps

Précisions sur l’utilisation

Les parties animées fonctionnent simplement grâce au mouvement de l'ancre d'échappement. Le mécanisme du réveil animé est le même que celui des autres réveils standards. C'est un mouvement ordinaire, dont l'axe de l'ancre, animé d'un mouvement de bascule, est prolongé et troue le cadran. A l'extrémité de cet axe, est fixée la figurine choisie, qui oscille au grès des secondes et anime ainsi le sujet représenté sur le cadran

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Saint-Nicolas-d'Aliermont, musée de l'Horlogerie Aliermontaise

Date d’acquisition

2007 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Pistre Gilles

Localisation

Saint-Nicolas-d'Aliermont ; musée de l'Horlogerie Aliermontaise

Informations complémentaires

Commentaires

Très populaires, ces réveils reflètent une époque marquée par le succès de Disney ainsi que des dessins animés diffusés en France. Le premier réveil animé fabriqué par Bayard est le réveil Mickey Mouse, mis en vente en 1930. Le deuxième est Blanche-Neige créé en 1938. Après le succès commercial des deux premiers, dix années s'écoulent à nouveau avant que paraissent les modèles suivants. C'est Pinocchio qui redémarre la série, Donald est le quatrième, imaginé sur le même concept que Mickey avec sa tête et ses bras mobiles. Par la suite, la production se diversifie, Bayard lance des réveils mettant en scène des personnages d'émissions pour enfants et une série ' Villes et provinces de France ' à partir des années 1950. Bayard produit même une gamme de réveils érotiques, les ' Parisiennes ' à partir de 1985, en collaboration avec le dessinateur Aslan (Rf. Communiqué sur le lancement de la nouvelle gamme ' Les Parisiennes ', Boîte archive n°7.2). ; GA 161

Bibliographie

LANGLAIS Cyrielle, LOMBARDI Marianne, Réveils animés Bayard, le XXème siècle à travers la vie quotidienne, catalogue de l'exposition, juillet 2011