La parabole des ouvriers de la onzième heure

Identification du bien culturel

N°Inventaire

1999.4.1 ; 2530 (N° d'ordre)

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

La parabole des ouvriers de la onzième heure

Précision auteur

JACOBSZ : Amsterdam, 1598 ; Leeuwaarden, 1636

Ecole-pays

Hollande

Période de création

1ère moitié 17e siècle

Millésime de création

1615 entre, 1636 et

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

Hauteur en cm : 158 ; Largeur en cm : 174

Précisions sujet représenté

Episode tiré de Matthieu (20-1) et relate l'histoire d'un maître de maison qui, ayant embauché plusieurs ouvriers à différentes heures de la journée sur la base d'un salaire d'une pièce d'argent, ordonne à son intendant, le soir venu, d'octroyer la même somme d'argent à chacun d'eux, y compris aux ouvriers embauchés à la onzième heure. Devant les murmures désapprobateurs des ouvriers arrivés le matin et qui espéraient un salaire supérieur, le maître dit à l'un d'eux : Mon ami, je ne te fais pas de tord, n'es-tu pas convenu avec moi d'une pièce d'argent ? Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi. Ne m'est-il pas permis de faire ce que je veux de mon bien ? Ainsi, les derniers seront premiers et les premiers seront derniers

Source représentation

Nouveau Testament, Evangile : Selon Matthieu

Contexte historique

Historique

Tableau de même sujet, très probablement de L. Jacobz à Besançon (autrefois catalogué comme A. Bloemaert) : La parabole des ouvriers dans la vigne.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Rouen, musée des beaux-arts

Date acquisition

1999

Ancienne appartenance

Collection privée

Informations complémentaires

Bibliographie

W. Sumowski, Gemälde der Rembrandt Schüler, tome V, Landau (1990) (n° 2102 fig. 2102, p. 3238) M.G. Roethlisberger, 'Les tableaux de Bloemaert dans les Collections publiques de France', Revue du Louvre et des Musées de France, vol. 41, 1991, p. 62-70 (cité p. 70, note 27) Revue du Louvre, 1991-2

La parabole des ouvriers de la onzième heure_0