Béni Mered : mort héroïque du sergent Blandan

Identification du bien culturel

N°Inventaire

87.1.395/MTAN

Dénomination

mouchoir illustré

Titre

Béni Mered : mort héroïque du sergent Blandan

Période de création

4e quart 19e siècle

Millésime de création

1884

Matériaux - techniques

coton (imprimé, cuivre)

Mesures

Longueur cm 80 ; Largeur cm 67

Inscriptions

Inscription concernant l'exécutant, titre

Précisions inscriptions

Inscription concernant l'exécutant : Signature du graveur en bas à gauche dans le dessin : A. Buquet d. g. ; inscription concernant l'exécutant : Signature de l'imprimeur en bas à gauche : Manufacture de E. Renault à Rouen ; titre : Titre du mouchoir en haut : combat de Beni Mered Mort héroïque du Sergent Blandan

Description

Impression noir sur fond blanc et bordure rouge

Etat du bien

Bon

Précisions sujet représenté

Scène de combat en armes du 26e régiment d'infanterie en Algérie. Le sergent Blandan est représenté à terre entouré de soldats visant l'ennemi. Sous la scène un grand encadré de texte intitulé '26e régiment d'infanterie, extrait de l'ordre adressé au régiment par le maréchal Bugeaud, le 14 avril 1842. A coté du texte figure un tableau recensant l'état de santé du 26e régiment

Date sujet représenté

1842

Contexte historique

Genèse

Objet en rapport

Historique

Voir aussi : Mouchoir illustré (2001.1.06/MTAN) A titre de comparaison

Lieu de création/utilisation

France, Haute-Normandie, Seine-Maritime, Déville-lès-Rouen (lieu de création) ; France, Haute-Normandie, Seine-Maritime, Darnétal (lieu d'exécution)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété du département, don, Seine-Maritime, musée des Traditions et Arts normands

Ancienne appartenance

LAVALLEE (Daniel)

Informations complémentaires

Exposition

Exposition temporaire de septembre 1998 de septembre 1999 au musée des Traditions et Arts Normands au château de Martainville et au Musée Industriel de la Corderie Vallois à Notre Dame de Bondeville

Bibliographie

Tissu d'Histoire, Histoire de tissu (n°97 page 92)