GOUNOD Charles, INGRES Jean Auguste Dominique : Deux Ostensoirs, pyxide, encensoir et trois calices

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

MIC.6.23 B-D-Q-T-G

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Deux Ostensoirs, pyxide, encensoir et trois calices

Auteur / exécutant / collecteur

GOUNOD Charles ; INGRES Jean Auguste Dominique

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

GOUNOD : ?, 1818 ; ?, 1893 ; INGRES : Montauban, 1780, 29 août ; Paris, 1867

Ecole

France

Matériaux et techniques

mine de plomb, pierre noire, papier calque

Mesures

Hauteur en cm 14.8 / 19.3/ 11.6 / 22.7 / 13.2 ; Largeur en cm 7.5 / 11 / 5.1 / 13.9 / 20.4

Inscriptions

inscription

Précisions sur les inscriptions

inscription : G : Ch. GOUNOD à monsieur Ingres

Description

Mine de plomb et pierre noire sur papier calque

Précisions sur le sujet représenté

Les objets figurant sur l'autel du tableau sont différents de ceux du dessin destiné au Plutarque français. Il s'agit : d'un ostensoir comparable à une pièce vénitienne du XIVe siècle conservée à la basilique San Marco, un autre ostensoir, d'un type très répandu, qui se rapproche d'un objet du XIVe siècle, probablement italien, conservé au musée de Cluny depuis 1850, une pyxide en ivoire - Ingres en fit volontiers une pièce d'orfèvrerie pour sa toile !- dessinée d'après celle du Museo sacro du Vatican, réalisée au VIe siècle à Constantinople. Enfin l'encensoir, visible à l'extrême droite du tableau, s'inspire très certainement d'un objet toscan de la seconde moitié du XIVe siècle, acquis par le musée de Cluny en 1851. Il est intéressant de noter que les deux dessins réalisés d'après des objets de Cluny ont certainement été faits d'après nature, alors que toutes les autres pièces - y compris les calices de Gounod - ont la finesse des copies de gravures. On peut néanmoins s'interroger sur l'ostensoir D, dessiné par-dessus un groupe de personnages visiblement destiné à L'Age d'Or, et plus particulièrement au grand calque de 1842. Les calices pour leur part, datent de 1841. A cette époque Ingres allait quitter ses fonctions de directeur de la villa Médicis et Charles Gounod y commençait son séjour de pensionnaire.

Contexte historique

Historique – Objets associés

oeuvre appartenant au carton n°6 de l'ensemble de la documentation réunie par Ingres

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Montauban, musée Ingres

Date d’acquisition

1867

Ancienne appartenance

Collection de l'artiste, INGRES Jean-Auguste-Dominique

Localisation

Montauban ; musée Ingres

Informations complémentaires

Exposition

'Vierges folles et vierges sages' ('Papier d'Ingres' n°8), Montauban, musée Ingres (30 octobre 1992-4 février 1993) ; Orléans, musée des Beaux-Arts (4 septembre-29 novembre 1993) [l'exposition fut en fait avancée à Orléans] [catalogue par Georges Vigne et Eric Moinet]