FORTUNY Y MARSAL Mariano : Boucher à Portici

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

50-6-41

Domaine (catégorie du bien)

dessin

Titre

Boucher à Portici

Auteur / exécutant / collecteur

FORTUNY Y MARSAL Mariano

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

FORTUNY Y MARSAL : Reus, 1838 ; Rome, 1874

Ecole

Espagne

Période de création / exécution

3e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1874

Matériaux et techniques

encre, papier (filigrané)

Mesures

Hauteur en m 0.215 ; Largeur en m 0.318

Inscriptions

cachet

Précisions sur les inscriptions

cachet, en bas à droite : Cachet rouge de l'atelier Fortuny (inventaire après décès)

Description

Dessin à la plume et à l'encre sur papier (papier filigrané avec une ancre de marine)

Sujet représenté

scène (silhouette, commerçant, enfant, boeuf, crocodile, chat, Italie)

Contexte historique

Genèse

oeuvre préparatoire, dessin mis aux carreaux

Historique – Objets associés

Voici l'une des pièces les plus intéressantes conservée à Castres : le dessin préparatoire agrémenté d'une mise au carreau du tableau El Matarife ou L'Escorxador (vers 1874, collection privée). La toile est bien documentée par les écrits de Ricardo de Madrazo qui signale que Fortuny l'avait commencée en août 1874 à Portici en Italie, en s'inspirant de l'abattoir de Naples ainsi que par une lettre de Fortuny au baron Davillier du 9 octobre 1874 : ' J'ai en projet plusieurs autres choses, surtout une que je tâcherai d'ébaucher avant mon départ ; mais ce n'est pas pour la vendre, car personne ne l'achèterait ; seulement je me paierai le luxe de peindre pour moi : c'est là la vraie peinture '. Une description d'Emile Bergerat permet de mieux lire les détails de la scène : ' devant un mur blanc, flagellé d'un rayon aveuglant, éclaboussé de sang, un boeuf est étendu, égorgé ; des enfants nus sont assis sur la bête. Diverses pièces de viandes rouges, roses, brunes, pendent aux crocs de l'étal et à gauche, le boucher au crâne tondu, ras et bleuâtre, sourit à son coutelas qu'il essuie ' (Davillier, op.cit. p.34) Un détail a cependant échappé à la plupart des analyses : la présence d'un crocodile naturalisé suspendu par deux chaînes sur le mur du fond à gauche de la composition. Ce détail existe en dessin préparatoire au MNAC de Barcelone (OR-1-08-74) mais exécuté au-dessus d'une arcature probablement dans une église. On note toutefois un certain nombre de variantes entre le dessin de Castres et la peinture (écusson orné d'angelots au-dessus du saurien), chat à la place d'un chien, attitude différente du boucher

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Castres, musée Goya

Date d’acquisition

1950

Ancienne appartenance

Fortuny y Madrazo Henriette

Localisation

Castres ; musée Goya

Informations complémentaires

Exposition

Fortuny Oeuvres graphiques dans les collections du musée Goya du 29 juin au 26 octobre 2008, musée Goya, Castres (p.90, n°48)#Primer Centenario de la muerte de Fortuny Museo de Arte Moderno/Parque de la Ciudadela, Barcelone, Reus, Madrid (n°1595)#Mariano Fortuny et ses amis français du 22 juin au 1er septembre 1974 musée Goya, Castres (p.49, n°109)

Bibliographie

Alcolea Blanch, S. Fortuny: puntualizaciones al catálogo de una exposición in A.E.A., Madrid, I, 1990 (n°252, p.582, fig.15) González López, C. et Martí Aixelá, M. Mariano Fortuny y Marsal, 2 T., Barcelona, 1989 (T2, p.157)