Vanité : allégorie de la caducité (Titre de David Fiozzi) ; Vanité aux bulles de savon

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

67 7 1 ; 1510 (Ro) ; PI 1510 (Autre numéro)

Domaine (catégorie du bien)

peinture

Dénomination du bien

Tableau

Titre

Vanité : allégorie de la caducité (Titre de David Fiozzi) ; Vanité aux bulles de savon

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme ; WERFF Adriaen van der (d'après)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

WERFF : Kralinger Ambamch, 1659 ; Rotterdam, 1722

Ecole

Hollande

Anciennes attributions

Attribué à l'école hollandaise par David Fiozzi ; Ancienne attribution : RIVALZ Antoine, attribué par Robert MESURET

Période de création / exécution

4e quart 17e siècle

Matériaux et techniques

Toile, peinture à l'huile

Mesures

Hauteur 41 ; Largeur 48

Inscriptions

Marque

Précisions sur les inscriptions

Marque : au revers, sur la toile de rentoilage, marque au pochoir : VITAUX / encadreur / et doreur / Toulouse

Description

Huile sur toile

Sujet représenté

Scène (moralisant, femme : à l'orientale : luth, putto : jeu de bulles, intérieur : tombeau, crâne, sceptre, couronne, sphère, sablier, armure, étendard, rouleau, livre, pinceau, instrument : art de la peinture, trompette, symbole : renommée ; symbole : le temps)

Précisions sur le sujet représenté

Au XVIIe siècle, l'iconographie qui faisait allusion à la méditation sur la mort et la Rédemption s'est fixée dans un genre de peinture qui a pris le nom de Vanité. Les écoles du Nord, soumises à la rigueur de la Réforme, choisissent de souligner la vanité de la possession des objets ou des honneurs par l'amoncellement des vains trophées qui les symbolisent. C'est ainsi que, dans cette oeuvre, autrefois attribuée à Rivalz, est évoquée la vanité du savoir, du pouvoir, de la richesse, de la renommée, et même des arts, de la peinture en particulier. Dans le cadre sinistre des catacombes, un enfant, qui fait des bulles de savon, souligne la brièveté de la vie, alors qu'une jeune femme, assise dans un abandon méditatif, joue du luth, et semble s'interroger sur le caractère transitoire de la vie

Contexte historique

Genèse

Réplique

Historique – Objets associés

En rapport avec : Vanité aux bulles de savon, Vanité aux bulles de savon

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Toulouse, musée des Augustins

Date d’acquisition

1965

Ancienne appartenance

Monet de L'Orbeau

Localisation

Toulouse ; musée des Augustins

Informations complémentaires

Exposition

'1948-1968. Vingt ans d'acquisitions', cat. exp. par Denis Milhau, Toulouse, musée des Augustins, 1969. (n° 15 (A. Rivalz))#'Les instruments à cordes chez le peintre et les luthiers d'aujourd'hui', Castres, musée Goya, 1971 (n° 23 (id.))#'La musique et la peinture 1600-1900', Nice, musée des Beaux-Arts, 1991. (n° 17)#'Réservé au public. Présentation des collections en réserve : Peintures du XVIIe au XVIIIe siècle', Toulouse, musée des Augustins, 1998 (sans catalogue).

Bibliographie

Milhau D., ' musée des Augustins. Récentes acquisitions de peintures ', La revue du Louvre et des musées de France, 1968, n° 4-5, pp. 269-174. (p. 270, fig. 1 (A. Rivalz)) Faré M. et F.,' La vie silencieuse en France. La nature morte au XVIIIe siècle', Fribourg, 1976. (p. 368 (id.)) Fiozzi David, ' Catalogue critique et raisonné des tableaux hollandais du XVIIe et XVIIIe siècle conservés au musée des Augustins ', Mémoire de Maîtrise de l'Université de Paris IV sous la direction d'Alain Mérot, 1999 (n° 47) 'Les tableaux hollandais des XVIIe et XVIIIe siècles du musée des Augustins', Catalogue raisonné par David Fiozzi, Toulouse/musée des Augustins, 2004. (p. 124, n° 48)