PUECH Denys (sculpteur) : Emile Maruéjouls

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

D 1992.2.6

Domaine (catégorie du bien)

sculpture

Dénomination du bien

buste

Titre

Emile Maruéjouls

Auteur / exécutant / collecteur

PUECH Denys (sculpteur)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

PUECH : Gavernac, 03/12/1854 ; Rodez, 12/1942 ; nationalité : Française

Ecole

France

Période de création / exécution

4e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1879

Matériaux et techniques

plâtre

Mesures

Hauteur en cm 56 ; Largeur en cm 25 ; Profondeur en cm 31

Inscriptions

inscription

Précisions sur les inscriptions

inscription, sur la base à gauche : D.PUECH / PARIS.1879

Etat du bien

Bon état, Complet

Sujet représenté

portrait (Maruéjouls Emile, avocat, ministre, homme de lettres, amateur d'art, homme, tête, moustache, barbe)

Date de la représentation

1837 né ; 1908 mort

Contexte historique

Historique – Objets associés

Emile Maruéjouls (Villefranche de Rouergue 1837 - Sainte-Croix, Aveyron 1908) avait débuté comme avocat au barreau, à cette époque où l'éloquence était inséparable d'une connaissance approfondie du droit. Très jeune, il avait publié le récit d'un voyage en Sicile, et l'amour qu'il portait à ces paysages méditerranéens, le conduisit à plusieurs reprises en Italie, où il eut l'occasion d'identifier à Florence une fresque inconnue qu'il put attribuer à Raphael. Attiré par la politique, il devint conseiller général, puis député de l'Aveyron à partir de 1889, et fut réélu à de fortes majorités jusqu'en 1908 ; républicain et laïc, il n'était pas inscrit à un groupe précis. Il s'occupa alors principalement de questions agricoles, viticoles et coloniales. Il fut aussi ministre du Commerce (1899), de l'Industrie, des Postes et Télégraphes en 1898, et ministre des Travaux publics en 1902 (il inaugura le pont de Tanus sur le Viaur le 5 octobre). Resté amateur d'art et fin lettré, lauréat de l'Académie française, il collabora à différentes revues telles 'La Revue contemporaine' ou 'La Gazette des Beaux-Arts', fit partie du Conseil supérieur des Beaux-Arts. Mécène, protecteur des arts, il encouragea le jeune Puech, qu'il avait rencontré par l'intermédiaire de Chabrier, en lui commandant son buste, qui constitue l'une de ses premières oeuvres.

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Ile-de-France, Paris (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété privée personne morale, société des lettres sciences et arts de l'Aveyron

Date d’acquisition

1992 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Collection de l'artiste, PUECH Denys, (Don de Puech à la SLSAA le 29/11/1891 (voir PV).)

Dépôt / établissement dépositaire

dépôt ; Rodez ; musée Denys-Puech

Date de dépôt / changement d’affectation

1992

Localisation

Rodez ; musée Denys-Puech

Informations complémentaires

Bibliographie

Catalogue Denys Puech (n°274 p 173)