PUECH Denys (sculpteur) : La Ville de Paris protégeant la Poésie, la Science et le Travail

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

1999.3.5

Domaine (catégorie du bien)

sculpture

Dénomination du bien

bas-relief

Titre

La Ville de Paris protégeant la Poésie, la Science et le Travail

Auteur / exécutant / collecteur

PUECH Denys (sculpteur)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

PUECH : Gavernac, 03/12/1854 ; Rodez, 12/1942 ; nationalité : Française

Ecole

France

Période de création / exécution

1er quart 20e siècle

Millésime de création / exécution

1900

Matériaux et techniques

terre cuite

Mesures

Hauteur en cm 32 ; Largeur en cm 19.5 ; Profondeur en cm 5

Inscriptions

inscription, tampon, numéro d'inventaire

Précisions sur les inscriptions

étiquette, au dos : Me Lestel / ville de Paris ; tampon, au dos : D.PUECH ; numéro d'inventaire, au dos en bas à droite : DP 1999.3.5

Etat du bien

Etat moyen, Manque : main droite et avant-bras gauche en haut

Sujet représenté

scène (allégorie, Paris, femme, jeune fille, homme, draperie, nu, chignon, couronne, globe, poésie, les sciences, le travail)

Contexte historique

Genèse

esquisse

Historique – Objets associés

Contexte de création : Le 27 décembre 1895, le conseil municipal de la Ville de Paris commande à Puech un haut-relief destiné à décorer le trumeau de la cheminée du cabinet du préfet de la Seine à l'Hôtel de Ville. L'artiste se voit allouer une somme de 10 000 Francs pour mener à bien ses travaux. En 1897, l'artiste a terminé sa première maquette mais la juge trop statique. Le 19 octobre 1899, la commission de décoration de l'Hôtel de Ville se rend à l'atelier de Puech : elle se montre satisfaite mais demande à ce que le personnage masculin soit plus 'réaliste et viril' et que la femme de droite, jugée trop jeune, 'passe de 16 à 18 ans'. Par ailleurs, l'artiste propose de présenter deux moulages avec des patines différentes pour permettre de choisir le matériau de reproduction. D'après Jaudon, il y eût trois états, le dernier correspondant au modèle du musée Puech (vers 1900). Le 29 Octobre 1901, Formigé (architecte chargé de la décoration du nouvel hôtel de Ville) s'inquiète des dimensions du relief qui sont jugées trop importantes : il demande une réduction. Le 3 mai 1904, Puech réclame le solde de son paiement mais n'ayant pas livré son modèle, il reçoit un avis négatif. Le 7 octobre 1906, il prévient le ministre des Beaux-Arts de l'achèvement des travaux. L'affaire n'a finalement pas de suite et le projet ne sera jamais concrétisé. L'esquisse en terre cuite est à comparer avec l'esquisse en plâtre (1993.3.4) de dimensions comparables et avec le haut-relief en plâtre pâtiné (2006.0.15) qui présente l'état le plus abouti du projet.

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, achat en vente publique, Rodez, musée Denys-Puech

Date d’acquisition

1999

Ancienne appartenance

Collection privée, LESTEL-PUECH Denise, Me FALABREGUES (vente), 17/10/1999, Rodez

Localisation

Rodez ; musée Denys-Puech

Informations complémentaires

Bibliographie

Catalogue Denys Puech (n°110 (1) p 124. Photo page 124 :110.(1).)