Scandrebec, roi d'Albanie

Identification du bien culturel

N°Inventaire

TH.99.15.2182

Domaine

estampe

Titre

Scandrebec, roi d'Albanie

Précision auteur

REMBRANDT : Leyde, 1606 ; Amsterdam, 1669 ; nationalité : Hollandaise DAVID : Vaudoy-en-Brie, 1590 ; Paris, 1663 MARIETTE : Paris, 1634 ; Paris, 1716

Ecole-pays

Hollande, France

Millésime de création

1637, 1655, 1691

Matériaux - techniques

papier, taille-douce

Mesures

H. à la cuvette en mm 209 ; L. à la cuvette en mm 178 ; H. du montage en mm 500 ; L. du montage en mm 326

Inscriptions

Lettre

Précisions inscriptions

Lettre : en haut, à gauche : RH. Jnuentor, et à droite : 29 / F L D. Ciartres excudit~ sous l'adresse, au centre, le titre : Scandrebec Roy d'albanie

Précisions sujet représenté

Portrait en buste de profil tourné vers la gauche

Contexte historique

Genèse

3e état, objet en rapport

Historique

Feuille appartenant à la suite des 'Bustes de Philosophes et de Rois' comprenant 36 pièces en hauteur (21 d'après Claude Vignon, 11 d'après Rembrandt et 4 d'après Padovanino) numérotées 1-36 et gravées principalement par Jérôme David, publiée à Paris chez Pierre II Mariette, Aux Colonnes d'Hercule (1655-1691) [1ère édition : Paris, François Langlois dit Ciartres, 1637] ; La suite comporte au moins 3 états, et non un seul comme le note Paola Pacht Bassani § 1992, pp.284-293 : - 1er état : excudit de François Langlois dit Ciartres - sans numérotation - 2e état : excudit de François Langlois dit Ciartres - avec numérotation 1-36 - 3e état : l'état décrit [excudit de Pierre II Mariette - avec numérotation 1-36];#Loire, p.168 : 'Il est vraisemblable que David ne fut que l'un des graveurs d'une entreprise commanditée par Langlois qui consistait à reprendre, d'une manière probablement frauduleuse, et en la faisant ' compléter ' par Vignon, une série d'effigies de philosophes gravées d'après Rembrandt. Quant aux quatre feuilles d'après Padovanino, il est plus difficile de déterminer leur origine ; on pourrait imaginer que David ait rencontré ce peintre au cours de son séjour en Vénétie, et qu'il se serait attaché, après son retour en France, à reproduire des dessins confiés ou adressés par le peintre italien. ' ; Loire, p.168 : ' Il [Mariette] précise que ' la plus grande partie est gravée par David : ce sont surtout celles de Vignon : il se pourroit que les autres soient d'un autre graveur '. de fait, la signature de David n'apparaît que sur sept des planches d'après Vignon, tandis que l'inventaire après décès de Madeleine de Collemont, femme de Pierre II Mariette, dressé le 12 mai 1664, mentionnait ' les 36 testes de Philosophes de Vignon par David, Couvé... ' ; ce dernier patronyme désigne certainement Jean Couvay (vers 1606 ? - vers 1675/1680), qui aurait gravé plusieurs pièces de la suite. ' Loire, p.168, note 82 : ' Mariette, Notes manuscrites, IX, fol.146. selon Pacht-bassani (op. cit., 1992, p.285), la suite avait été publiée par François Langlois après octobre 1634, lorsqu'il fut reçu maître-libraire, et avant 1637, puisque la mention de sa nouvelle adresse, rue Saint-Jacques, ' aux Colonnes d'Hercule ', n'apparaît pas sur les feuilles. En fait, la participation de David à cette entreprise ne saurait être antérieure à son retour en France en 1637. ' ; voir aussi : Godefroy de Bouillon, roi de Jérusalem (TH.99.15.2176), Geoffroy de Lusignan, dit à la grand dent (TH.99.15.2177), Le Grand Tamerlan (TH.99.15.2178), Cyrus, roi de Perse (TH.99.15.2179), Atabalipa, roi du Pérou (TH.99.15.2180), Socrate (TH.99.15.2181)

Lieu de création/utilisation

Pays-Bas (lieu de création) ; France, Paris (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, donation, Nancy, musée des beaux-arts

Date acquisition

1999

Ancienne appartenance

Anonyme

Informations complémentaires

Bibliographie

'Claude Vignon en son temps', actes du colloque international de l'université de Tours, 28-29 janvier 1994, sous la direction de Claude Mignot et de Paola Pacht Bassani avec le concours de Sylvain Kerspern, Klincksieck, 1998. (Loire, pp.168-169.) Weigert (Roger-Armand), Inventaire du fonds français. Graveurs du XVIIe siècle, t.III [Chauvel - Duvivier], Paris, Bibliothèque nationale, 1954. (IFF 72-111.) Herman Sandrine, Estampes françaises du XVIIe siècle. Une donation au musée des beaux-arts de Nancy, Editions du CTHS, Paris, 2008 (n°683.7., p.209)