DESROCHERS Stéphane (graveur), LUCAS F (d'après) : Portrait de Jacques Joseph Duguet

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

926.5.13 ; 2239 (Registre des entrées (1865-1969))

Domaine (catégorie du bien)

estampe

Titre

Portrait de Jacques Joseph Duguet

Auteur / exécutant / collecteur

DESROCHERS Stéphane (graveur) ; LUCAS F (d'après)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

DESROCHERS : Lyon, 1668 ; Paris, 1741

Ecole

France

Période de création / exécution

4e quart 17e siècle, 1ère moitié 18e siècle

Matériaux et techniques

papier vergé, eau-forte

Mesures

Hauteur au trait carré en cm 14.3 ; Largeur au trait carré en cm 10.1

Inscriptions

signature, inscription, lettre

Précisions sur les inscriptions

signature, en bas à gauche : Desrochers ; signature, en bas à droite : Lucas F. ; inscription : Cartel du médaillon : Mre Jacq. Joseph Duguet / Connu par ses ouvres de Pieté, né / à Montbrisson en Forest le 10 xbre 1649. ; lettre : La candeur que l'on voit peinte sur ce visage / Designe des vertus un heureux assemblage ; / La pieté fut son lot, comme la penitence / Et sa doctrine un don de sa perseverance.

Description

Burin sur papier vergé

Sujet représenté

portrait (Duguet Jacques Joseph, homme, prêtre, en buste, théologien)

Précisions sur le sujet représenté

Théologien et moraliste, Jacques Joseph Duguet entre en 1667 dans la congrégation de l'Oratoire. Ordonné prêtre en 1677, il est d'abord professeur de théologie au séminaire de Saint-Magloire, puis éloigné à Strasbourg en 1682 en raison de ses opinions jansénistes. Suite à son refus de signer le Formulaire, il quitte l'Oratoire en 1685. Il se rend alors clandestinement à Bruxelles où il rejoint d'Antoine Arnauld et de Pasquier Quesnel. En 1690, revenu à la vie publique, il prend ses distances avec les jansénistes les plus extrêmes. À partir de 1712, il écrit sur la question de la conversion des juifs au christianisme, y voyant le signe prophétique de la rédemption prochaine de l'Eglise. Retiré en Savoie, il y rédige un traité politique à l'intention du duc héritier, Institution d'un prince, qui ne sera publié qu'après sa mort en 1739. En 1764, L'Esprit de Duguet ou Précis de la morale chrétienne fut publié.

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Châlons-en-Champagne, musée des beaux-arts et d'archéologie

Date d’acquisition

1926 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Collection privée, Gailleur, 1926

Localisation

Châlons-en-Champagne ; musée des beaux-arts et d'archéologie