MORIN Jean (graveur), CHAMPAIGNE Philippe de (d'après, peintre) : Portrait de Robert Arnauld, seigneur d'Andilly

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

926.5.8 ; 2239 (Registre des entrées (1865-1969))

Domaine (catégorie du bien)

estampe

Titre

Portrait de Robert Arnauld, seigneur d'Andilly

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

MORIN : Paris, 1605 ; Paris, 1650 CHAMPAIGNE : Bruxelles, 1602 ; Paris, 1674

Ecole

Flandres, France

Période de création / exécution

1ère moitié 17e siècle

Période de l’original copié

17e siècle

Matériaux et techniques

papier vergé, eau-forte, burin

Mesures

Hauteur de la feuille en cm 41.6 ; Largeur de la feuille en cm 34.9 ; Hauteur à la cuvette en cm 29.8 ; Largeur à la cuvette en cm 24

Inscriptions

signature, inscription

Précisions sur les inscriptions

signature, en bas à droite : I.Morin Scul cum priu Reg ; signature, en bas à gauche : Ph Champaigne pinx ; inscription : dans le pourtour du médaillon : ROBERT. ARNAVLD.SEIGR.D'ANDILLI. CONER DV.ROY.EN.SES.CONSLS. D'ESTAT.ET.PRIVE.

Description

Buirn et eau-forte sur papier vergé

Sujet représenté

portrait (Arnauld d'Andilly Robert, homme, à mi-corps, de trois-quarts, théologien, jansénisme)

Précisions sur le sujet représenté

Robert Arnauld d'Andilly, seigneur de Pomponne est une figure éminemment emblématique de la première génération de Port-Royal. Il entame d'abord une brillante carrière politique, successivement conseiller d'Etat, surintendant des finances de 1617 à 1623, et prend part à la vie de cour mais il devient aussi l'ami intime de Jean du Verger de Hauranne, abbé de Saint-Cyran. Un moment en disgrâce, il rentre à nouveau en faveur en 1634 lorsque Richelieu le nomme intendant de l'armée du Rhin. Mais peu à peu, Robert Arnauld prend ses distances vis à vis des fastes de la cour. Poète, écrivain et traducteur des textes anciens, profondément épris de religion, ce fervent catholique se retire dans la maison de Port-Royal des Champs où sa mère, six de ses soeurs et cinq de ses filles sont religieuses et où il devient l'un des Solitaires.

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Châlons-en-Champagne, musée des beaux-arts et d'archéologie

Date d’acquisition

1926 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Collection privée, Gailleur, 1926

Localisation

Châlons-en-Champagne ; musée des beaux-arts et d'archéologie