Calendrier perpétuel

Identification du bien culturel

N°Inventaire

899.11.377 ; 285 (Testament de Madame Garinet) ; 302 (Inventaire Collard)

Domaine

estampe

Dénomination

calendrier

Titre

Calendrier perpétuel

Auteur

anonyme

Ecole-pays

France

Période de création

1er quart 19e siècle

Millésime de création

1811

Matériaux - techniques

papier, carton, eau-forte

Mesures

Hauteur de la feuille en cm 28.1 ; Largeur de la feuille en cm 30.5

Inscriptions

Inscription

Précisions inscriptions

Inscription : Le Temps fait passer des faifons / A Paris chez Noël freres, rue St Jacques N°16 et rue des Pretres St Germain Lauxerois N° 22 / Dép. à la Bibl. imple

Description

Eau-forte sur papier contrecollé sur carton ; Estampe à mécanisme

Contexte historique

Historique

En vente chez les marchands d'estampes, ce calendrier à système était destiné aux bureaux publics et particuliers, aux administrateurs de Paris et des départements. ' comme l'indique une ' réclame ' chez les mêmes frères Noël publiée dans l'édition du 1er juillet 1815 du Journal de Paris. Sous les auspices de l'aigle qui domine à cette époque le cours du temps impérial, Chronos, le dieu ailé de la mythologie grecque, fait avancer sur son navire les allégories des saisons. L'indication de la succession des jours apparaît au firmament, à destre, tandis que le cycle des mois, le mouvement des planètes et du zodiaque figurent à senestre. Vanté par ce même entrefilet de 1816 supra, c'est le calendrier perpétuel des Bourbons, gage de la pérennité de la dynastie qui vient régler le temps royal depuis peu restauré.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, legs, Châlons-en-Champagne, musée des beaux-arts et d'archéologie

Date acquisition

1899 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Collection privée, Garinet Marguerite-Victoire, 1899 ; Collection privée, Garinet Jules, 1877

Calendrier perpétuel_0