LEU Thomas de (graveur, inventeur) : Marie Stuart

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

2008.0.498

Domaine (catégorie du bien)

estampe

Titre

Marie Stuart

Auteur / exécutant / collecteur

LEU Thomas de (graveur, inventeur)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

LEU : ?, 1560 ; ?, 1612 ; Thomas de Leu ou Leeuw ou Le Leup, né en 1560 ; mort en 1612, graveur français d'origine néerlandaise

Ecole

France

Période de création / exécution

16e siècle

Millésime de création / exécution

1500 entre, 1599 et

Matériaux et techniques

burin, papier vergé

Mesures

Hauteur x Largeur feuille : 17x11,9 cm ; Hauteur x Largeur cuvette : 15,2x9,7 cm ; Hauteur x Largeur trait carré : 12,3x9,7 cm

Inscriptions

marque concernant les collections, inscription, signature

Précisions sur les inscriptions

Marque de coll. à l'encre : oui ; Filigrane : Non ; Lettre gravée : Dans l'image dans une bordure ovale autour du portrait : 'MARIE STEWART REYNE DE FRAN ET DESCOSSE' et sous l'image dans la marge : 'Et les velles beautez, et les grandeur plus grandes,/Sont pleines de dangers, et de Malheurs diuers : /Ce sont Buttes a Maux : Qui n'en croira mes viers/viene voir ceste Reyne, et lise ses legendes' ; Autre inscription : Au verso, à l'encre brune en haut à gauche : '21419' ; Lettre typographique : Au verso, 20 lignes de texte en français. ; Signature : Dans la marge en bas au milieu : 'Tho. de leu F. et ex.'

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, achat en vente publique, Orléans, musée des beaux-arts

Date d’acquisition

1860/11/07 date d'acquisition

Ancienne appartenance

LEBER, Jean-Michel Constant (propriété de)

Localisation

Orléans ; musée des beaux-arts

Informations complémentaires

Bibliographie

Leber, Jean-Michel-Constant, Des estampes et de leur étude, depuis l'origine de la gravure jusqu'à nos jours, Herluison, Orléans, 1865 ; Linzeler, André; Inventaire du Fonds Français. Graveurs du XVIe siècle, Tome 1, Paris, 1932-1935, p. 534, n°355.