Corniche

Identification du bien culturel

N°Inventaire

M.L. 172 ; A.26 (N° d'étude)

Dénomination

corniche

Epoque

Gallo-romain

Matériaux - techniques

calcaire, taillé

Mesures

Hauteur en cm 62 ; Largeur en cm 118 ; Profondeur en cm

Inscriptions

Inscription

Précisions inscriptions

Inscription, à droite : Peinture jaune : 172 ; inscription, à droite : Peinture rouge : A.26

Description

Fragment de corniche en calcaire blanc fin '[...] présente un fort décrochement : il devait appartenir à un monument probablement orné de pilastres ou de colonnes engagées. Le bloc entièrement recouvert d'un décor très riche, conserve une structure claire et équilibrée non exempte de maladresse habilement rattrappée. De bas en haut se superposent : un talon droit très écrasé, orné d'un rais de coeur ; un rang de denticule de faible hauteur; un rang d'oves et de fers de lance. Au-dessus se trouve la rangées de modillons séparés par des motifs indépendants en forme de métope : les motifs de ces dernières sont tous différents : sur l'avancée on peut voir une corne d'abondance et un poignard, puis une corbeille à 4 fruits; sur le retour, deux fruits dans un vase vu en perspective, un groupe de cinq crosses; sur le fond un groupe de quatre crosses et un motif non identifié. Les modillons sont ornés d'un décor feuillu débordant légèrement sur les faces latérales laissées lisses : sur celui de gauche on distingue un masque feuillu. Sur l'angle se trouve un modillon exceptionnel : sa position lui impose une forme si étroite à sa naissance que les deux métopes adjacentes semblent se toucher. [...] Au soffite, l'espace libre entre les modillons est occupé par des fleurons à quatre pétales ou par des boutons floraux opposés : ces motifs font saillie sur le cadre du soffite. Au-dessus suite des moulures continues : un talon orné de raies de coeur, puis un listel lisse en forte saillie et enfin une grande cimaise ornée d'une riche succession de motifs feuillus qui est malheureusement abîmée. Au sommet un bandeau lisse animé par deux rainures horizontales. Le lit d'attente porte des traces confuses de mortaises et de dépression, qui devaient être en rapport avec le système de couverture. Les faces latérales ont des cadres d'anathyrose. [...]' Autun, Augustodunum, (cat. 106 b)

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

France, Bourgogne, Saône-et-Loire, Autun (lieu de création)

Découverte / collecte

France ; Bourgogne ; Saône-et-Loire ; Autun ; ( lieu de découverte) ; 19e siècle (date de découverte)

Précisions découverte

Enceinte des Marchaux, Boulevard Laureau, sous les murs de l'hospice, à la jonction de la rue Mazagran (Référence cartographique), (coordonnées de l'objet)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Autun, musée Rolin

Date acquisition

1955 acquis ; 1954 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Société Eduenne

Localisation

Autun, musée Rolin

Informations complémentaires

Exposition

Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985 (cat. 106 b)

Bibliographie

Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985 (cat. 106 b) Mémoires de la Société Eduenne (Bulliot, 'Notes sur le champ aux Orfèvres à Autun et sur les découvertes archéologiques qui y ont été faites', M.S.E. 18, 1890, p. 441-451) V. Brunet-Gaston, Pierre, technique et décor architectonique à Augustodunum. De la carrière au monument, 2006 (cat. 759)

Corniche_0