anonyme (sculpteur) : Stèle dite du cordonnier

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

M.L. 115 ; M.L.99 (Ancien numéro)

Domaine (catégorie du bien)

archéologie, croyances - coutumes

Dénomination du bien

stèle

Titre

Stèle dite du cordonnier

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (sculpteur)

Epoque / style / mouvement

gallo-romain

Matériaux et techniques

grès, taillé

Mesures

Hauteur en cm 75 ; Largeur en cm 60 ; Epaisseur en cm 24

Inscriptions

inscription

Précisions sur les inscriptions

inscription, sur la face : Peinture rouge : 115 ; inscription : Peinture jaune : 99

Description

Stèle en grès, 'brisée dans sa partie supérieure. Dans une niche cintrée un personnage, vêtu d'une tunique et d'un manteau relevé sur les avant-bras, les cheveux en boucles encadrant le visage, tient de la main droite une serpette, et de la main gauche un objet qui pourrait être une 'alène'. Il s'agirait donc bien d'un cordonnier comme le suppose Espérandieu.' Mordier, cat. 125

Sujet représenté

figure (homme, cordonnier, serpe)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Bourgogne, Saône-et-Loire, Autun (lieu de création)

Découverte / collecte

France, Bourgogne, Saône-et-Loire, Autun (lieu de création) ; (1862, date de découverte)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Autun, musée Rolin

Date d’acquisition

1955 acquis ; 1954 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Société Eduenne

Localisation

Autun ; musée Rolin

Informations complémentaires

Bibliographie

Inventaire M.L. Archéo, fiches inventaire Mordier, Les stèles funéraires du musée Rolin, 1965, thèse, université Dijon (cat. 125) Duruy, Histoire des romains depuis les temps les plus reculés jusqu'à l'invasion des barbares, Paris, 5, 1885 (V, p. 638) Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine (cat. 1872) Bulletin Monumental (B.M.) (De Caumont, B.M., 1862, p. 457) Thévenot, Les voies romaines de la cité des Eduens, Bruxelles, 1969, coll. Latomus, vol. 98 (p. 54)