anonyme (céramiste) : lampe à huile (5, fragment)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

12.161

Domaine (catégorie du bien)

archéologie, céramique, gallo-romain

Dénomination du bien

lampe à huile (5, fragment)

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (céramiste)

Epoque / style / mouvement

gallo-romain

Matériaux et techniques

terre cuite, moulage, engobe

Mesures

Hauteur en cm 2.14 (1) ; Longueur en cm 8 (1) ; Diamètre en cm 7.2 (1) ; Hauteur en cm 1.7 (2) ; Longueur en cm 8 (2) ; Largeur en cm 4.8 (2) ; Hauteur en cm 2.30 (3) ; Longueur en cm 2.9 (3) ; Largeur en cm 2.86 (3) ; Longueur en cm 5.30 (4) ; Largeur en cm 4.38 (4) ; Hauteur en cm 2.7 (5) ; Diamètre en cm 6.05 (5)

Description

5 fragments de lampe à huile en céramique commune beige, à engobe brun à orangé; à bec distinct, aplati en partie supérieure et à double volutes; sur pied plein et plat marqué; à médaillon légèrement concave, mouluré en jonction, à trou d'alimentation; à trou d'évent entre les volutes; type Loeschke IV (1-2-3) et Loeschke I ou IV (4) : 1 : fragment de bec et départ de médaillon, à engobe brun-orangé 2 : fragment de réservoir et partie inférieure du bec, à engobe brun irrégulier 3 : fragment d'extrémité de bec, à engobe orange 4 : fragment de jonction supérieure bec-médaillon, à engobe brun 5 : fragment de réservoir et de bandeau, à engobe orangé

Contexte historique

Historique – Objets associés

Les lampes en terre cuite exposées ici (n° 417-425) sont de formes très diverses, leurs techniques de fabrication, les combustibles qu'elles utilisent et leurs types ne sont pas identiques. Certaines sont moulées (n° 417-421), d'autres sont tournées (n° 422-425). Ces dernières se différencient clairement grâce à une trace en spirale imprimée par le fil qui servait à détacher du tour le fond de l'objet; de plus, elles ne sont pas décorées. La plupart de ces lampes reçoivent un combustible liquide (huile d'olive sans doute); elle ont alors une forme fermée (n° 417-424). la seule lampe ouverte présentée porte le n° 425; on y brûlait une graisse solide (vraisemblablement du suif). Lampes à huile et lampes à suif forment deux grandes catégories. A l'intérieur de chacune se distinguent, en partie par le mode de fabrication, plusieurs types : parmi les lampes à huile, les n° 417-421 sont moulées tandis que les n° 422-424 sont tournées. Les lampes à suif moulées ne sont pas illustrées ici. Deux types sont représentés dans l'ensemble des lampes à huile moulées (n° 417-421), ainsi que dans le groupe des lampes à huile tournées (n° 422-424). Cinq types de lampes sont donc rassemblés ici. Ils peuvent être intégrés, pour l'essentiel, à la classification faite par Loeschcke. Les datations proposées dans les notices sont celles qui sont admises actuellement pour la Suisse : en effet, l'étude des lampes n'est en France qu'à ses débuts. [...] Autun, Augustodunum, 1987, pp. 213-219

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Bourgogne, Saône et Loire, Autun (lieu de création)

Découverte / collecte

France ; Bourgogne ; Saône et Loire ; Autun (lieu de découverte) ; (19e siècle, date de découverte)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Autun, musée Rolin

Date d’acquisition

1954 entrée matérielle

Localisation

Autun ; musée Rolin

Informations complémentaires

Bibliographie

Carré F., Lampes à huile en terre cuite des musées Rolin d'Autun et Alésia, IIIe siècle avant - IVe siècle après J.C., mémoire de Maitrise, Université de Paris IV - Sorbonne, 1984 (1 : p. 153, n° 132, pl. 50 2 : p. 153, n° 133, pl. 50 3 : p. 153, n° 134, pl. 50 4 : p. 159, n° 151, pl. 53) Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985 (pp. 213-219) Loeschcke, Lampen aus Vindonissa., Ein Beitrag zur Geschichte von Vindonissa und des antiken Beleuchtungswesens, Zurick, 1919 Leibundgut, Die Römischen der Schweiz, Berne, 1977