anonyme (céramiste) : lampe à huile

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

B 1830

Domaine (catégorie du bien)

archéologie, céramique, gallo-romain

Dénomination du bien

lampe à huile

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (céramiste)

Epoque / style / mouvement

gallo-romain

Matériaux et techniques

terre cuite, moulage, estampé (céramique)

Mesures

Hauteur en cm 4.20 ; Longueur en cm 8.70 ; Largeur en cm 7.30

Inscriptions

inscription

Précisions sur les inscriptions

étiquette manuscrite, au dos : musée jovet / parait étrange / [ill.] ; étiquette manuscrite, au dos : 1830 ; inscription, au dos : B.1830

Description

Lampe à huile en céramique commune claire rosé, lourde: grenouille, bec et médaillon limités par une rainure, surface de pose; couvercle et réservoir recollés; orné sur le médaillon bombé d'un cercle enserrant le trou d'alimentation central et encadré de 3 oves pointées imposantes, style grossier; trou d'évent sur le bec souligné d'une incision arquée; dessous un K estampé ; Lampe en terre cuite, rhomboïdale, découpé en forme de visage, au dessous est gravée la lettre K; le bec est effilé, percé d'un petit trou circulaire entouré d'une lèvre saillante, au-dessus de la lèvre un quart de cercle déprimé, sur le front est un second cercle plus grand que le 1er, percé de même au-dessus et de chaque côté est un lobe saillant demi-circulaire avec un point creusé au centre. Lg. 0,09. Musée Jovet Fiche Inventaire Bulliot

Contexte historique

Historique – Objets associés

Les lampes en terre cuite exposées ici (n° 417-425) sont de formes très diverses, leurs techniques de fabrication, les combustibles qu'elles utilisent et leurs types ne sont pas identiques. Certaines sont moulées (n° 417-421), d'autres sont tournées (n° 422-425). Ces dernières se différencient clairement grâce à une trace en spirale imprimée par le fil qui servait à détacher du tour le fond de l'objet; de plus, elles ne sont pas décorées. La plupart de ces lampes reçoivent un combustible liquide (huile d'olive sans doute); elle ont alors une forme fermée (n° 417-424). la seule lampe ouverte présentée porte le n° 425; on y brûlait une graisse solide (vraisemblablement du suif). Lampes à huile et lampes à suif forment deux grandes catégories. A l'intérieur de chacune se distinguent, en partie par le mode de fabrication, plusieurs types : parmi les lampes à huile, les n° 417-421 sont moulées tandis que les n° 422-424 sont tournées. Les lampes à suif moulées ne sont pas illustrées ici. Deux types sont représentés dans l'ensemble des lampes à huile moulées (n° 417-421), ainsi que dans le groupe des lampes à huile tournées (n° 422-424). Cinq types de lampes sont donc rassemblés ici. Ils peuvent être intégrés, pour l'essentiel, à la classification faite par Loeschcke. Les datations proposées dans les notices sont celles qui sont admises actuellement pour la Suisse : en effet, l'étude des lampes n'est en France qu'à ses débuts. [...] Autun, Augustodunum, 1987, pp. 213-219

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Méditerranée (lieu de création)

Découverte / collecte

France ; Bourgogne ; Saône-et-Loire ; Autun (lieu de découverte) ; (19e siècle, date de découverte) ; (JOVET, découvreur)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Autun, musée Rolin

Date d’acquisition

1954 entrée matérielle

Localisation

Autun ; musée Rolin

Informations complémentaires

Bibliographie

Inventaire B. Archéo, fiches inventaire, Bulliot Carré F., Lampes à huile en terre cuite des musées Rolin d'Autun et Alésia, IIIe siècle avant - IVe siècle après J.C., mémoire de Maitrise, Université de Paris IV - Sorbonne, 1984 (p. 99, n° 7, pl. 21) Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985 (pp. 213-219)