ATELIER DE PISTILLUS (céramiste, style) : Socle aux pattes d'oiseau

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

B 1678 ; 208 (Ancien numéro)

Domaine (catégorie du bien)

archéologie, céramique, gallo-romain

Dénomination du bien

lampe à huile

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (céramiste)

Période de création / exécution

1er siècle, 2e siècle

Epoque / style / mouvement

gallo-romain

Matériaux et techniques

terre cuite, moulage

Mesures

Diamètre en cm 7.70 ; Epaisseur en cm 1.70

Inscriptions

inscription

Précisions sur les inscriptions

inscription, au dos : B.1678 ; étiquette manuscrite, au dos : 1678 ; inscription, sur la lèvre : 208

Description

Support de lampe à huile en céramique commune claire, circulaire, à bord ourlé, à décor de pattes de coq moulé et pointé pour la réception ; Socle plat circulaire entouré d'une moulure saillante, au centre deux ergots de gallinacé percés chacun d'un trou pour infixation des pattes. terre cuite. 0,07 Autun, 1870, jardin Laurin. Fiche Inventaire Bulliot

Sujet représenté

ornementation (coq, patte)

Contexte historique

Historique – Objets associés

Les lampes en terre cuite exposées ici (n° 417-425) sont de formes très diverses, leurs techniques de fabrication, les combustibles qu'elles utilisent et leurs types ne sont pas identiques. Certaines sont moulées (n° 417-421), d'autres sont tournées (n° 422-425). Ces dernières se différencient clairement grâce à une trace en spirale imprimée par le fil qui servait à détacher du tour le fond de l'objet; de plus, elles ne sont pas décorées. La plupart de ces lampes reçoivent un combustible liquide (huile d'olive sans doute); elle ont alors une forme fermée (n° 417-424). la seule lampe ouverte présentée porte le n° 425; on y brûlait une graisse solide (vraisemblablement du suif). Lampes à huile et lampes à suif forment deux grandes catégories. A l'intérieur de chacune se distinguent, en partie par le mode de fabrication, plusieurs types : parmi les lampes à huile, les n° 417-421 sont moulées tandis que les n° 422-424 sont tournées. Les lampes à suif moulées ne sont pas illustrées ici. Deux types sont représentés dans l'ensemble des lampes à huile moulées (n° 417-421), ainsi que dans le groupe des lampes à huile tournées (n° 422-424). Cinq types de lampes sont donc rassemblés ici. Ils peuvent être intégrés, pour l'essentiel, à la classification faite par Loeschcke. Les datations proposées dans les notices sont celles qui sont admises actuellement pour la Suisse : en effet, l'étude des lampes n'est en France qu'à ses débuts. [...] Autun, Augustodunum, 1987, pp. 213-219

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Bourgogne, Saône et Loire, Autun (lieu de création)

Découverte / collecte

France ; Bourgogne ; Saône et Loire ; Autun ; (Jardin Lorrain, lieu de découverte) ; (1870, date de découverte) ; (BULLIOT Jacques-Gabriel, découvreur)

Précisions sur la découverte / collecte / récolte

BULLIOT Jacques-Gabriel (inventeur) ; XIXe siècle (invention du site)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Autun, musée Rolin

Date d’acquisition

1954 entrée matérielle

Localisation

Autun ; musée Rolin

Informations complémentaires

Bibliographie

Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985 (Autun, Augustodunum, 1987, pp. 213-219, p. 217, n° 421) Inventaire B. Archéo, fiches inventaire, Bulliot Loeschcke, Lampen aus Vindonissa., Ein Beitrag zur Geschichte von Vindonissa und des antiken Beleuchtungswesens, Zurick, 1919 Leibundgut, Die Römischen der Schweiz, Berne, 1977