Amour

Identification du bien culturel

N°Inventaire

B 311 ; V 70 (Ancien numéro)

Dénomination

lampe à huile (2)

Titre

Amour

Epoque

Gallo-romain

Matériaux - techniques

bronze, moulage, guilloché

Mesures

Hauteur en cm 17.55 ; Largeur en cm 5.7 ; Epaisseur en cm 6

Description

Statuette d'Amour, en bronze massif, moulé, patine verte, sur socle cylindrique concave en bronze ; Lampe en bronze représentant Bacchus jeune avec la chevelure orientale couvrant les épaules, tient des deux mains une outre servant de récipient à l'huile et ouverte pour la mêche. Le derrière de la tête est ouvert pour l'introduction de l'huile, l'extrémité du pied sert de point d'appui, le pied de la jambe gauche porté en avant a disparu. Hauteur 0.18 avec le socle 0.14 sans ce dernier. Brève 1856. Fiches Inventaire Bulliot ; Le jeune dieu avance la jambe gauche, dont le pied est brisé. La coiffure est caractéristique des figurations de l'Amour, bien que le personnage ne porte pas d'ailes. L'arrière de la tête est creux. L'enfant tend des deux mains une outre retenue sous le bras gauche, qui s'évase à l'avant en forme de bec de lampe. Le sujet est assez rare. Le travail reste médiocre. Lebel, Boucher, 1975, pp. 21-30, n° 13-33, dont p. 27, n° 22 ; Enfant bachique tenant une outre, servant de lampe. Haut. 0.18. Brèves, Nièvre, France. Braemer, 1963, p. 86, n° 366

Contexte historique

Historique

De dimensions et de qualités variables, les statuettes d'Amours sont nombreuses dans tout l'Empire romain; les Amours sont abondants aussi sur divers objets: voir, à Autun, les récipients ci-dessous n° 226 et 228. Un certain nombre de ces représentations, qui n'ont pas d'ailes, ont pourtant la même attitudes et la même coiffure caractéristique que les autres: Amours sans ailes ou enfants bacchiques? Il y a au moins contamination entre le domaine de Vénus et de l'Amour et celui de Bacchus et des Satyres: le récipient ou les fruits que tenait la statuette a, le pedum de b renvoient à Bacchus. Qu'il s'agisse de simple contamination iconographique ou de croyances plus précises, le rôle de Bacchus dans la protection de jeunes enfants, initiés réels ou symboliques, tel que le montrent les sarcophages, explique de tels mélanges. Il est peut-être vain, ou même faux, de vouloir préciser de figurations qui n'avaient pas toujours nécessairement le même sens pour ceux qui ont mis au point les modèles et les types et pour ceux qui ont eu entre les mains les objets.[...] Autun, Augustodunum, 1987, pp. 270-300, dont pp. 282-285

Lieu de création/utilisation

Brèves (lieu de création)

Découverte / collecte

; (1856, date de découverte) ; (BULLIOT Jacques-Gabriel, découvreur)

Précisions découverte

Trouvé à Brèves (Nièvre), dans une villa en 1856 (cf. M.S.E., tome 19, 1891, p. 145)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Autun, musée Rolin

Date acquisition

1954 entrée matérielle

Localisation

Autun, musée Rolin

Informations complémentaires

Exposition

Dans l'Occident romain: Trésors d'argenterie, sculpture de bronze et de pierre (pp. 270-300, dont pp. 284-285, n° 578 d)

Bibliographie

Autun Augustodunum - Capitale des Eduens, musée Rolin - Hôtel de Ville - Autun, 16 mars- 27 octobre 1985 (pp. 270-300, dont pp. 284-285 (analogie)) Inventaire B. Archéo, fiches inventaire, Bulliot Mémoires de la Société Eduenne (M.S.E. 19, 1891, p. 145) Mémoires de la Société Eduenne (M.S.E. 37, 1909, Notes sur deux lampes à l'huile antique en bronze, pp. 19-26dont pp. 23-26 et pl. 2) Lebel, Boucher, Bronzes figurés antiques (grecs, étrusques, romains) du musée Rolin, Autun, 1975 (Lebel, Boucher, 1975, pp. 21-30, n° 13-33 dont p. 27, n° 22) Braemer, Occident, Gallia 31, 1973, 1, p. 174 (p. 86, n° 366)

1/4
Amour_0