pot à moutarde (type 5A)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

86.57.1

Domaine (catégorie du bien)

céramique, ethnologie

Dénomination du bien

Pot à moutarde (type 5A)

Auteur / exécutant / collecteur

FAIENCERIES DE CREIL & MONTEREAU (faïencerie)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

En 1840, les deux grandes manufactures de Creil (Oise) et Montereau (Seine et Marne) fusionnent. La société devient celle des 'Faïenceries de Creil et Montereau' sous la raison sociale Lebeuf, Milliet et Cie (L.M et Cie), jusqu'en 1876. Entre 1920 et 1955, les marques de fabriques indiquent 'Hippolyte Boulanger Creil et Montereau' (HBCM)

Période de création / exécution

3e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1849 entre, 1867 et

Matériaux et techniques

Faïence fine, imprimé (céramique), porcelaine opaque

Mesures

H. en cm 13 ; D. en cm 5.6 ; D. en cm 7.4

Inscriptions

Marque publicitaire

Précisions sur les inscriptions

Sur la panse et au cul : (banderoles) USINE / A VAPEUR (médaille) / P. JACQUEMIN PERE ET FILS / MEURSAULT PRES DIJON ; CREIL ET MONTEREAU / LM et CIE / PORCEL[AINE] OPAQUE

Description

Pot à moutarde, pour la marque 'Jacquemin Père et fils' ; faïence fine à décor imprimé

Etat du bien

Bon état

Sujet représenté

Ornementation (ange, portant : banderole, coquille, fleur)

Précisions sur le sujet représenté

Représentation de deux banderoles tenues par deux anges adossés sur une coquille fleurie, six médailles avers et revers

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Creil (lieu d'exécution) ; Meursault (lieu d'utilisation)

Utilisation / Destination

Publicité (moutarde, Jacquemin Pierre & Fils), alimentation

Précisions sur l’utilisation

Jacquemin Pierre Fils & Cie : La tradition familiale fait remonter la fondation de la maison à 1835. Pierre Jacquemin est tonnelier-épicier à Meursault, et vend de la moutarde en pâte. A partir de 1855, l'équipement est industrialisé, et la maison devient fournisseur de la Maison de l'Empereur. Pierre I travaille avec ses deux fils, Pierre II et Jean-Baptiste. En 1883, l'entreprise se nomme P. Jacquemin Père et fils. En 1886, Pierre III (fils de Pierre II) installe une seconde usine au moulin de Maumeix ou de Vaubize à Meursault. En 1893, Pierre II et Pierre III se séparent de Jean-Baptiste : l'entreprise porte alors le nom de Pierre Jacquemin père et fils

Période d’utilisation

2e quart 19e siècle

Millésime d’utilisation

1849

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Dijon, musée de la Vie Bourguignonne Perrin du Puycousin

Date d’acquisition

1986

Ancienne appartenance

Decloquement Françoise

Localisation

Dijon ; musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin

Informations complémentaires

Bibliographie

MUSEE DE LA VIE BOURGUIGNONNE, Moutarde à Dijon, Dijon, Ville de Dijon, 1984 (p.212)