pot à moutarde (type 6)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

90.50.13

Domaine (catégorie du bien)

céramique, ethnologie

Dénomination du bien

Pot à moutarde (type 6)

Auteur / exécutant / collecteur

FAIENCERIES DE CREIL & MONTEREAU (faïencerie)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

En 1840, les deux grandes manufactures de Creil (Oise) et Montereau (Seine et Marne) fusionnent. La société devient celle des 'Faïenceries de Creil et Montereau' sous la raison sociale Lebeuf, Milliet et Cie (L.M et Cie), jusqu'en 1876. Entre 1920 et 1955, les marques de fabriques indiquent 'Hippolyte Boulanger Creil et Montereau' (HBCM)

Période de création / exécution

1ère moitié 19e siècle

Millésime de création / exécution

1920 entre, 1955 et

Matériaux et techniques

Faïence fine, imprimé (céramique), porcelaine opaque

Mesures

H. en cm 9.5 ; D. en cm 4.3 ; D. en cm 6.4

Inscriptions

Marque publicitaire

Précisions sur les inscriptions

Sur la panse et au cul : MOUTARDE / FINE AU VERJUS / MAISON FONDEE EN 1830 / MARGUERY / 19 rue d'Auxonne, 19 / Dijon / (au verso) MOUTARDE MARGUERY / MARQUE DEPOSE ; H[ippolyte] B[oulanger] C[reil et ] M[ontereau] / France

Description

Pot à moutarde de type 6 pour la marque dijonnaise 'Marguery', en faïence fine à décor imprimé ; représentation des armoiries de la Ville de Dijon (après 1899), de 20 médailles et de pampres de vigne ; au verso, médaillon avec les armoiries de la Ville de Dijon

Etat du bien

Bon état

Sujet représenté

Ornementation (vigne, médaillon orn (armoiries : Dijon), vigne)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Creil (lieu d'exécution) ; Dijon

Utilisation / Destination

Publicité (moutarde, Marguery), alimentation

Précisions sur l’utilisation

Les Marguery sont nombreux et la séquence proposée n'est qu'une hypothèse, les branches pouvant se chevaucher : Louis Marguery est vinaigrier rue Bossuet en 1803. Claude Marguery, dit cadet demeure rue Chappelot en 1831 où il serait associé avec un dénommé Menneval. En 1832, Claude Marguery est tonnelier-vinaigrier 19 rue d'Auxonne où il tient un café. En 1845, Charles Marguery vend de la moutarde rue Guillaume. A la première édition de l'annuaire Garnier en 1858, un Marguery-Mathey est fabriquant de moutarde 43 rue Guillaume. En 1879, Hyppolyte Marguery est fabricant de moutarde au 19 rue d'Auxonne. Il est enregistré jusqu'en 1925. La marque est reprise par Charles Pirtoh entre 1927 et 1929, puis par Léopold Ragonneau en 1936, jusqu'en 1948

Période d’utilisation

1er quart 20e siècle

Millésime d’utilisation

1920

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Dijon, musée de la Vie Bourguignonne Perrin du Puycousin

Date d’acquisition

1990

Ancienne appartenance

Paret Michel

Localisation

Dijon ; musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin

Informations complémentaires

Bibliographie

MUSEE DE LA VIE BOURGUIGNONNE, Moutarde à Dijon, Dijon, Ville de Dijon, 1984 (p. 134)