moutardier

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

83.83.3

Domaine (catégorie du bien)

céramique, ethnologie, vie domestique

Dénomination du bien

Moutardier

Auteur / exécutant / collecteur

manufacture du Bout du Monde (faïencerie)

Période de création / exécution

1ère moitié 20e siècle

Millésime de création / exécution

1899 entre, 1937 et

Matériaux et techniques

Faïence, décor de grand feu

Mesures

H. en cm 10.7 ; l. en cm 9.9 ; Pr. en cm 7.2

Inscriptions

Marque publicitaire

Précisions sur les inscriptions

Au col et au cul : FONTAINE DE JOUVENCE ; A. Montagnon / GM / Julien Mack / Dijon

Description

Moutardier pour la marque dijonnaise 'Julien Mack', faïence à décor de grand feu ; moutardier en forme de fontaine avec une salière d'un côté et une poivrière de l'autre côté : décor polychrome : inscription au col, tige fleurie avec grappe d'un côté et tige fleurie avec graines de l'autre côté. Au cul, noeud vert et marque du fabricant

Etat du bien

Bon état

Sujet représenté

Ornementation (fleur, raisin, branche, noeud)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Nevers (lieu d'exécution) ; Dijon (lieu d'utilisation)

Utilisation / Destination

Publicité (moutarde, Julien Mack), alimentation

Précisions sur l’utilisation

Julien Mack, commis de la maison des Frères Gros, achète en 1890 le magasin situé au 18 rue de la Gare pour le transformer en atelier de fabrication. La marque Julien Mack est déposée en janvier 1900. En 1902, il installe l'usine au 39-41 rue de Longvic, et garde son magasin de vente rue de la Gare. Son grand-âge l'oblige à vendre en 1919. Louis Troubat achète la fabrique pour ses deux fils Raymond et Paul. En 1923, les ateliers de fabrication déménagent à Plombière au moulin Tamiset tandis que les bureaux restent rue de Longvic. Les frères se divisent en 1929 et seul Raymond continue à fabriquer de la moutarde. En 1940, Raymond Troubat vend la marque Julien Mack à Grey-Poupon qui ne l'exploite pas

Période d’utilisation

4e quart 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Millésime d’utilisation

1893 entre ; 1940 et

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Dijon, musée de la Vie Bourguignonne Perrin du Puycousin

Date d’acquisition

1983

Ancienne appartenance

Decloquement Françoise

Localisation

Dijon ; musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin

Informations complémentaires

Commentaires

Une fontaine de Jouvence se trouve dans la forêt domaniale de Val-Suzon jouxtant le Parc de Jouvence, acquis par la Ville de Dijon en 1855 (Bazin, 'Le Tout Dijon', Dijon, Cléa Micro-Editions, 2003)