facture

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

83.40.22

Domaine (catégorie du bien)

imprimé, ethnologie

Dénomination du bien

Facture

Matériaux et techniques

Papier, typographie

Mesures

H. en cm 18 ; l. en cm 20.5

Inscriptions

Inscription

Précisions sur les inscriptions

En haut, typographié, Texte pré-imprimé et inscription manuscrite : Diplôme d'Honneur Marseille 1891 - Hors concours, Lyon 1891 / MEDAILLE OR PARIS 1883 / MOUTARDE A.BIZOUARD DIJON / FOURNISSEUR / de la Cie Générale Transatlantique / MAISON FONDEE EN 1756 / (...) Adresse Télégraphique / A. BIZOUARD, DIJON / TELEPHONE N° 40 ; Dijon, le 27 9bre 02 / Doit Monsieur Richard Grolet / (...) / Moutarde fine / Port en Gare

Description

Facture sur un papier à en-tête de la maison A. Bizouard. L'en-tête présente différentes médailles des prix obtenus par la maison, ainsi qu'une grande banderole portant le nom de la maison. En bas, informations manuscrites : adresse du destinataire, quantités et tarifs des produits

Etat du bien

Bon état

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Dijon (lieu d'utilisation)

Utilisation / Destination

Comptabilité, publicité (moutarde, Armand Bizouard)

Précisions sur l’utilisation

De 1880 à 1922, Armand Bizouard dirige une entreprise familiale prologeant la lignée démarrée par Naigeon et poursuivie par Fremiet, Piron et Pierrot.. Le 30 octobre 1922 a lieu la première assemblée générale de la société anonyme 'Moutarde A. Bizouard'. Louis Labbé, président de l'Héritier-Guyot, en devient administrateur, après la démission d'A. Bizouard. Il reste à ce poste jusqu'en 1939. Raymond Sachot entre dans l'entreprise à la demande de Louis Labbé. En 1936, la société fusionne avec les établissements Mouillard et prend le nom de 'Moutarde Bizouard'. En 1939, Sachot remplace Labbé à la tête de l'affaire. Cette même année, l'absorption des Pains d'Epices Philbée oblige à changer la raison sociale : on parle désormais de 'Spécialités Alimentaires Bourguignonnes' (S.A.B.). Ce nom est conservé jusqu'en 1962, avant d'être remplacé par le terme 'Générale Alimentaire'

Période d’utilisation

1er quart 20e siècle

Millésime d’utilisation

1902

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Dijon, musée de la Vie Bourguignonne Perrin du Puycousin

Date d’acquisition

1983

Ancienne appartenance

Dumora Michel

Localisation

Dijon ; musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin