protège-cahier

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

88.52.1

Domaine (catégorie du bien)

estampe, ethnologie

Dénomination du bien

Protège-cahier

Auteur / exécutant / collecteur

GALLOUX J (dessinateur) ; LEPAGNEZ L (imprimeur)

Période de création / exécution

2e moitié 20e siècle

Millésime de création / exécution

1950 vers

Matériaux et techniques

Papier, typographie

Mesures

H. en cm 22.5 ; l. en cm 18

Inscriptions

Légende

Précisions sur les inscriptions

Cahier de Devoirs. Ecole Chevreul / Appartenant à Pierre Ebersold. 2ème classe ; (premier rabat) Il n'est ville se nom Dijon ; / Il n'est moustarde que à Dijon / Dit un proverbe du XVe siècle. / A ce moment là déjà la moutarde faisait / partie intégrale de la renommée de notre cité / bourguignonne. / Jusqu'au XVIIIe siècle, ce produit / était fait d'un mélange de graines et de vinai /gre. C'est alors qu'un Dijonnais - Jean / NAIGEON - Le fondateur de la Maison / BIZOUARD - eut l'idée de remplacer le vinaigre par le verjus ou jus de raisin vert des / coteaux de Bourgogne. Il donna de la sorte une telle supériorité à ses produits que rien ne / dépassa plus la qualité ni le bon renom de ce / produit Dijonnais. / La vieille Maison fondée par Jean / NAIGEAON en 1756 tient à l'honneur de / maintenir intacte sa réputation et aujourd'hui / encore elle est citée pour l'excellence de ses / produits. Rien, d'ailleurs, n'est négligé pour / cela, ni le choix difficile des verjus, ni la / qualité supérieure des graines employées. / 'AMORA' / La grande marque de la Maison BIZOUARD / de DIJON / est le vrai condiment de choix capable de plaire au palais sans faire tort à l'estomac. / (second rabat) Les Fruits du cassissier, petit arbuste / odorant de la famille des groseilliers cultivé / dans les jardins et les vignes servirent pendant / fort longtemps à la préparation de la liqueur / de ménage, appelée RATAFIA de CASSIS. / Vers le milieu du XIXe siècle les / liquoristes de Dijon, frappés des qualités / exceptionnelles du Cassis de leur Région, se mirent à fabriquer industriellement l'excellente / liqueur qu'ils dénommèrent 'CASSIS DE DIJON'. / Grâce à la Richesse du sol bourgui / gnon, grâce aux heureux procédés de fabrica / tion mis en oeuvre, les fabricants de Cassis, de / Dijon, ont gagné à cette liqueur une réputa / tion mondiale. / Parmi les plus anciennes Maisons qui / ont contribué au lancement, il faut citer : / 'L'HERITIER - GUYOT' / Son fondateur avait commencé par / fabriquer dans sa cave, simplement quelques / bouteilles de la bienfaisante liqueur, pour ses / voisins. / Aujourd'hui cette Maison, avec ses / Usines de Dijon et de Vougeot, ses larges / plantations de Vougeot, Chambolle-Musigny, / et autres, représente en cette industrie, la plus / forte organisation Bourguignonne et Française. ; ETABLISSEMENTS / Georges AIME (...) / Notre / CREME / GLACEE / (...) Entrepôt Frigorifique / (...) DIJON / CHOCOLAT LANVIN

Onomastique

Carnot Lazare, Rude François, Devosge François, Buffon Georges Louis Leclerc, comte de (Comte), Charles le Téméraire, Philippe le Hardi, Philippe le Bon, Jean sans Peur, Bossuet Jacques Bénigne, Rameau Jean-Philippe, Aimé Georges

Description

Protège-cahier publicitaire : typographie sur papier ; composé d'une couverture à rabats

Sujet représenté

Représentation végétale (vigne, feuille) ; scène (homme, ouvrier, fabrication: moutarde) ; scène (fabrication : crêmer de cassis)

Précisions sur le sujet représenté

Page 1 : représentation d'un pied de vigne dont les feuilles comportent les noms de personnalités bourguignonnes (Lazare Carnot, Rude, Rameau, Devosge, Buffon, Charles le Téméraire, Philippe le Bon, Philippe le Hardi, Bossuet et Jean sans Peur). En bas à gauche, dessin d'un tastevin. Page 2 (rabat de gauche) : historique de la moutarde de Dijon et de l'entreprise Bizouard et Amora. A gauche, dessin d'un homme fabricant de la moutarde# Page 3 (rabat de droite) : historique de la liqueur de cassis et de l'entreprise L'Héritier-Guyot. A droite, dessin de la fabrication de la liqueur# Page 4 : trois encarts publicitaires pour les établissements Georges

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Dijon (lieu d'exécution)

Utilisation / Destination

Publicité (moutarde, cassis, pain d'épice), matériel scolaire

Précisions sur l’utilisation

Protège-cahier utilisé par Pierre Ebersold, en 2e classe, à l'Ecole Chevreul de Dijon vers 1950

Période d’utilisation

3e quart 20e siècle

Millésime d’utilisation

1950 vers

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Dijon, musée de la Vie Bourguignonne Perrin du Puycousin

Date d’acquisition

1988

Ancienne appartenance

Bouche Gilles ; Le Capricorne

Localisation

Dijon ; musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin