Moutarde Pierre Jacquemin Fils et Cie - Meursault - Usine

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

85.4.3

Domaine (catégorie du bien)

photographie, ethnologie

Dénomination du bien

Carte postale

Titre

Moutarde Pierre Jacquemin Fils et Cie - Meursault - Usine

Auteur / exécutant / collecteur

BAUER Louys (imprimeur)

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Indiqué comme imprimeur typographe dans l'annuaire Fournier en 1906, situé au 12 rue Turgot. En 1920-1921, son atelier est installé 1 boulevard Voltaire. En 1930 et 1934, il habite au 128 rue d'Auxonne, alors que son atelier est toujours situé boulevard Voltaire. Il n'est plus indiqué dans l'annuaire de 1938, et l'annuaire de 1939 signale que son épouse est veuve. ;

Période de création / exécution

1er quart 20e siècle

Millésime de création / exécution

1900 vers

Matériaux et techniques

Papier (cartonné), phototypie, typographie, noir et blanc

Mesures

H. en cm 9 ; l. en cm 13.5

Inscriptions

Inscription

Précisions sur les inscriptions

Au recto, au verso : Moutarde Pierre JACQUEMIN Fils et cie - MEURSAULT - USINE ; CARTE POSTALE / Louys Bauer

Description

Carte postale en noir et blanc : ; sans correspondance

Etat du bien

Bon état

Sujet représenté

Vue d'architecture (usine, Meursault, vigne)

Précisions sur le sujet représenté

Représentation de l'usine à moutarde Pierre Jacquemin et Fils et Cie à Meursault (21), vignes au premier plan

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Dijon (lieu d'exécution)

Utilisation / Destination

Publicité (moutarde, Jacquemin Pierre & Fils), correspondance

Précisions sur l’utilisation

Pierre Jacquemin Fils & Cie : La tradition familiale fait remonter la fondation de la maison à 1835. Pierre Jacquemin est tonnelier-épicier à Meursault, et vend de la moutarde en pâte. A partir de 1855, l'équipement est industrialisé, et la maison devient fournisseur de la Maison de l'Empereur. Pierre I travaille avec ses deux fils, Pierre II et Jean-Baptiste. En 1883, l'entreprise se nomme P. Jacquemin Père et fils. En 1886, Pierre III (fils de Pierre II) installe une seconde usine au moulin de Maumeix ou de Vaubize à Meursault. En 1893, Pierre II et Pierre III se séparent de Jean-Baptiste : l'entreprise porte alors le nom de Pierre Jacquemin père et fils

Période d’utilisation

1er quart 20e siècle

Millésime d’utilisation

1900 vers

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Dijon, musée de la Vie Bourguignonne Perrin du Puycousin

Date d’acquisition

1985

Ancienne appartenance

Blondel Madeleine

Localisation

Dijon ; musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin