Nummus

Identification du bien culturel

N°Inventaire

2000.6.163 ; 961 (Cat. Monnaies MAD 2009) ; R.8.78ter (Inv. Meissonnier)

Dénomination

nummus

Précision auteur

DELMACE : César 335-338 ; Delmace, proclamé César en 335, fut assassiné avec son père, son oncle et son frère. Constance Galle et Julien, son demi-frère, furent les seuls survivants de ce massacre perpétré à l'instigation de Constance II (source : Wikipédia).

Période de création

2e quart 4e siècle

Millésime de création

335 entre, 336 et

Epoque

Romain impérial

Matériaux - techniques

bronze, frappé (métal)

Mesures

Diamètre en cm 1.68 ; Poids en g 1.47 ; Axe des coins en heure 6

Inscriptions

Légende (latin, latin)

Précisions inscriptions

Légende, au droit : FL DELMA[TIVS N]OB C ; légende, au revers : GLOR-IA EXERC-ITV[S]

Description

Bronze frappé ; Nummus en bronze frappé portant au droit, FL DELMA[TIVS N]OB C ; buste lauré à droite, drapé et cuirassé. Au revers : GLOR-IA EXERC-ITV[S] ; [?] à l'exergue ; deux soldats debout de face, se regardant, lance dans la main extérieure, main intérieure posée sur un bouclier, entre eux une enseigne.

Contexte historique

Historique

Atelier indéterminé

Découverte / collecte

Provenance inconnue

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat avec participation du FRAM, Dijon, musée archéologique

Date acquisition

2000

Ancienne appartenance

Collection privée, BERTRAND Ernest ; BENOIST Florence ; GUYOT Bernard

Informations complémentaires

Exposition

'Piles et faces, une collection d'images monétaires', Musée archéologique, Dijon, 16 juin-20 septembre 2010.

Bibliographie

MEISSONNIER (Jacques) dir. - Monnaies et jetons : Collection Ernest Bertrand', Musée archéologique de Dijon, mai 2009. 375 p. (n° 961) Roman Imperial Coinage, VII, BRUUN Patrick M., The Roman Imperial Coinage, VII, Constantine and Licinius A.D. 313-337, Spink & Son LTD, Londres, 1966, réimpression 1972 (7 possibilités : p. 223 n° 588 (Trèves) ; p. 458-460 n° 256 et 266 (Siscia) ; p. 529 n° 228 (Thessalonique) ; p. 589-590 n° 141 et 153 (Constantinople) ; p. 635 n° 204 (Nicomédie). Cependant, les traces de sommet de lettres à l'exergue ne semblent pas correspondre aux différentes marques d'atelier ainsi répertoriées. Pour les autres ateliers, la césure, la légende ou le buste du droit ne correspondent pas. Presque toutes les références possibles ont des indices de rareté R3 à R5. (J. Messonnier, cat. MAD, 2009))

1/2
Nummus_0