anonyme (verrier) : coupe (sur pied)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

CA T 1012 ; 12 (Cat. Verrerie 2005) ; T 1012 (Cat. 1883)

Domaine (catégorie du bien)

verrerie

Dénomination du bien

coupe (sur pied)

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (verrier)

Ecole

Italie, Venise (?), Venise (?, façon de)

Anciennes attributions

Ancienne attribution : anonyme, 16e siècle, Venise

Période de création / exécution

17e siècle, 18e siècle

Matériaux et techniques

cristal

Mesures

D. 24.5

Description

Coupe sur pied en cristal sur plan circulaire dont le bord de la lèvre est replié vers l'intérieur. La coupe est décorée de filaments blancs noyés dans la masse et peignés. A la disparition du pied et aux dommages subis par une partie du bord de la coupe, s'ajoute un déséquilibre de transpiration. A l'instar d' Erwin Baumgartner, nous avons constaté au cours de nos recherches que les coupes sur pied sont des objets extrêmement répandus mais dont la variété des proportions, des formes du pied et du décor donnent naissance à des pièces malgré tout uniques. La forme du pied creux devient un élément essentiel du processus de comparaison des pièces en raison de la permanence du décor de filets blancs noyés dans la masse et peignés de la coupe. Malheureusement, la disparition partielle du pied de notre pièce nous empêche d'avoir recours à ce critère de rapprochement. La coupe peut être supportée par un pied droit (Liège, musée Ariana, n° 17342 - Cobourg, Kunstsammlungen der Veste Coburg, n° HA 356) ou bien un pied en forme de dôme (Liège, musée Ariana, n° N 257). Toutes ces pièces datent toutefois de la fin du XVIIe siècle ou du début du XVIIIe siècle. Un filet blanc orne couramment les bords de la coupe et du pied ou bien l'un des deux à en juger par la liste de pièces comparatives établie par Erwin Baumgartner pour la coupe n° 17342. Cette observation nous autorise à penser à envisager qu'un filet blanc courait peut-être également autour du pied pour imiter la coupe. Outre la disparition du pied et la cassure du bord, la coupe souffre d'un déséquilibre de composition. La surface se couvre d'une substance grasse, révélatrice du phénomène de transpiration. (Petit, 2005)

Etat du bien

Etat fragile

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Italie, Venise (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Dijon, musée des beaux-arts

Date d’acquisition

1878

Ancienne appartenance

Collection privée, Trimolet Anthelme et Edma

Localisation

Dijon ; musée des beaux-arts

Informations complémentaires

Bibliographie

Gleize (Emile), Catalogue descriptif des objets d'art formant le musée Anthelme et Edma Trimolet, Dijon, 1883 (n° 1012 (Venise, XVIe siècle)) Theuerkauff-Liederwald (Anne-Elisabeth), Venezianisches Glas der Kunstsammlung der Veste Coburg, die Sammlung Herzog Alfreds von Sachsen-Coburg und Gotha (1844-1900), Venedig, A la façon de Venise, Spanien, Mitteleuropa, Cobourg, 1994 (p. 116, n° 62) Baumgartner (Erwin), Verre de venise et 'façon de Venise', Genève, 1995 (p. 35, n°s 5 et 6) Petit (Géraldine), Catalogue raisonné de la collection de verrerie occidentale (XVe-XXe siècles) du musée des Beaux-Arts de Dijon, 2 vol., Mémoire de Master I d'histoire de l'Art Moderne de l'université de Bourgogne, 2005 (Vol. I, n° 12)