anonyme (verrier) : hanap, couvercle

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

2005-0-13 ; 9 (prov verre (numérotation provisoire SJ)) ; 47 (Cat. Verrerie 2005)

Domaine (catégorie du bien)

verrerie

Dénomination du bien

hanap, couvercle

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (verrier)

Ecole

Bohême (?), Bohême (?, façon de)

Anciennes attributions

Ancienne attribution : anonyme

Période de création / exécution

18e siècle

Matériaux et techniques

cristal, taillé, gravé, filigrané

Mesures

H. (avec couvercle) 29.5 ; H. sans couvercle 19 ; H. (couvercle) 12 ; D. du col 8.5 ; D. du pied 9.1

Description

Verre haut évasé en cristal incolore, muni d'un couvercle convexe à bouton conique orné de filigranes rouges, porté par une jambe courte à noeud semblable à la prise et un pied plat, à décor taillé et gravé célébrant l'amour partagé. Le bouton est désolidarisé du couvercle. Notre pièce ressemble fortement au hanap n° 24771 du musée des Arts Décoratifs de Paris, daté du XVIIIe siècle. Un pied plat soutient une jambe courte constituée à la base d'un petit renflement supportant un noeud imposant, dans lequel sont emprisonnés des filigranes de verre rouge, surmonté de trois disques. Un couvercle convexe à bouton triangulaire semblable au noeud de la jambe s'emboîte sur le verre haut évasé. Deux guirlandes de fleurs, semblables à celles de la pièce n° 2005-0-23 de notre collection, échappées des saynètes, serpentent sur les deux tiers supérieurs du verre entre de petits cercles polis, des formes ovales plus importantes et des demi-cercles près du col. Deux rangées d'alvéoles taillées décorent en revanche la partie basse. Trois compartiments abritent chacun une séquence appartenant, semble-t-il, à un récit continu. Un personnage, muni d'un carquois dans le dos et tenant un arc, que nous pouvons identifier comme étant Cupidon, dont on aperçoit le reflet, paraît s'exercer à offrir son coeur devant un miroir entouré de fleurs. Dans la scène suivante, il le présente à un personnage dont on ne voit que le bras tendu pour le saisir, tandis qu'il reçoit ensuite d'une main celui de sa bien-aimée invisible et entoure de l'autre, un autel dédié à l'amour. Cette déclaration d'amour réciproque a certainement été réalisée à l'occasion d'un mariage. Le gobelet n° K.O.G. 204 du Rijksmuseum d'Amsterdam montre un décor d'inspiration semblable, mettant en présence le dieu de l'Amour et sa future. Une guirlande de feuilles s'enroule autour du pied et sur le bord du couvercle, sous la frise de cercles polis, tandis qu'une autre serpente sur le couvercle. (Petit, 2005)

Sujet représenté

scène (allégorie, amour, Eros, carquois, coeur, miroir, guirlande orn, fleur orn)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

République Tchèque, Bohême (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, mode d'acquisition inconnu, Dijon, musée des beaux-arts

Localisation

Dijon ; musée des beaux-arts

Informations complémentaires

Bibliographie

Ritsema Van Eck (Pieter C.) et Zijlstra-Zweens (Henrica M.), Glass in the Rijksmuseum, Zwolle, 1993-1995 (p. 398, n° 502) Petit (Géraldine), Catalogue raisonné de la collection de verrerie occidentale (XVe-XXe siècles) du musée des Beaux-Arts de Dijon, 2 vol., Mémoire de Master I d'histoire de l'Art Moderne de l'université de Bourgogne, 2005 (Vol. I, n° 47)