GRESLY Thomas (attribué) : bouteille

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

D 1146 ; 103 (Cat. Verrerie 2005)

Domaine (catégorie du bien)

verrerie

Dénomination du bien

bouteille

Auteur / exécutant / collecteur

GRESLY Thomas (attribué)

Ecole

France, Dijon

Anciennes attributions

proposition d'attribution émise par Géraldine Petit (2005) : GRESLY Thomas

Période de création / exécution

2e quart 18e siècle

Millésime de création / exécution

1739

Matériaux et techniques

verre, émail sur verre, polychrome

Mesures

H. 28 ; H. du col 12 ; D. du col 3.8 ; Circonf. de la panse 39.5 ; D. de la base 11

Inscriptions

dédicace

Précisions sur les inscriptions

dédicace : Vive Monsieur / pierre Loquin / maître vitrier /a Dijon / 1739

Description

Bouteille en verre translucide et incolore à décor floral émaillé polychrome, armes et dédicace : 'Vive Monsieur / pierre Loquin / maître vitrier /a Dijon / 1739'. La base de la bouteille est fendue. Les dimensions importantes de la panse droite par rapport au goulot bagué lui donnent un aspect trapu qui l'apparente aux pièces n° MRR 21 (Paris, musée du Louvre), n° 26969 (Paris, musée des Arts Décoratifs). Le décor de notre objet, dont Monsieur Jean-Luc Olivié note la grande qualité, est très proche de la bouteille n° MRR 21, attribuée à Thomas Gresly. Deux épaisses frises, constituées de trois bandes ornées de lignes de points et d'un trait ondulé, soulignées d'une ou deux rangées de formes trilobées en émaux blancs et bleus, encadrent les deux bouquets de fleurs ornementales séparant la dédicace de l'écu. La comparaison de ce dernier avec celui de la pièce du musée du Louvre s'arrête aux trois losanges disposés autour d'une fleur de lis sur un fond bleu. Un rameau végétal se développe de part et d'autre de l'écu oval qu'il nous a malheureusement été impossible d'identifier. La même fleur de lis, dont des traits en harmonie avec les frises épousent les contours, est reproduite sur les épaules de la bouteille. Malgré l'inscription extrêmement renseignée, apposée face au premier décor, en l'honneur d'un dénommé Pierre Loquin, les recherches ne n'ont pas permis d'attester de la présence du maître vitrier à Dijon. Trois brins de muguets et feuilles bleues alternent enfin avec autant de fleurs ornementales aux pétales rouges et jaunes et feuillage polychrome dans les bouquets des faces latérales. (Petit, 2005)

Sujet représenté

représentation végétale (bouquet, fleur orn, feuillage orn, muguet, fleur de lys, armoiries)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Bourgogne, Côte-d'Or, Dijon (lieu de création) ; France, Franche-Comté, Doubs (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Dijon, musée des beaux-arts

Date d’acquisition

1916

Ancienne appartenance

Collection privée, Dard Marie-Henriette

Localisation

Dijon ; musée des beaux-arts

Informations complémentaires

Exposition

De cruche en verre, Arnay-le-Duc : Musée Régional des Arts de la Table, 1984

Bibliographie

Bellanger (Jacqueline), Verre d'usage et de prestige, France, 1500-1800, Paris,1988 (p. 389) Michel (Guy-Jean), Verriers et verreries en Franche-Comté au XVIIIe siècle, Paris, 1989 (p. 263) Petit (Géraldine), Catalogue raisonné de la collection de verrerie occidentale (XVe-XXe siècles) du musée des Beaux-Arts de Dijon, 2 vol., Mémoire de Master I d'histoire de l'Art Moderne de l'université de Bourgogne, 2005 (Vol. I, n° 103)