PFULB (verrier), POTTIER (verrier) : verre (à pied)

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

G 356 ; 135 (Cat. Verrerie 2005)

Domaine (catégorie du bien)

verrerie

Dénomination du bien

verre (à pied)

Auteur / exécutant / collecteur

PFULB (verrier) ; POTTIER (verrier)

Ecole

Italie, Venise

Anciennes attributions

Ancienne attribution : anonyme, 19e siècle, Venise

Période de création / exécution

4e quart 19e siècle

Millésime de création / exécution

1888

Matériaux et techniques

cristal, émail sur verre, doré

Mesures

H. 13.5 ; H. du verre 6 ; L. (verre) 10 ; D. du pied 7.5

Inscriptions

signature

Précisions sur les inscriptions

signature, sous le bord du pied : Gravée et dorée, Pfulb et Pottier

Description

Verre oblong en cristal, porté par une jambe évasée à deux disques, à décor d'inspiration orientale et médiévale émaillé et doré. La signature 'Pfulb et Pottier' est gravée et dorée sous le bord du pied. Le verre à la forme oblongue, tout à fait originale, est porté par un pied plat ménagé dans la continuité de la jambe évasée, ornée de deux disques à l'extrémité supérieure. Aucune autre pièce d'un profil semblable n'a en effet été rencontrée durant notre étude et Monsieur Jean-Luc Olivié est de plus surpris par un tel profil . La signature, gravée et dorée sous le bord du pied, confirme l'attribution aux artistes français Pfulb et Pottier, déjà pressentie grâce au décor. Les collaborateurs puisent en effet leur inspiration dans le répertoire ornemental islamique , à laquelle se mêle l'influence médiévale, sur les deux tiers supérieurs du verre et sur le bord du pied. Les motifs entrelacés ajourés sur le verre translucide et incolore créent une impression de découpage des formes. Deux frises de motifs abstraits dorés, soulignées par deux liserés continus bleus, enserrent un large bandeau composé de quatre médaillons aux contours bleus, d'inspiration orientale. Des motifs trilobés relient les médaillons rectangulaires des faces principales, dont les petits côtés se terminent en pointes, aux médaillons circulaires qui épousent la courbe du verre. Une coupe sur pied syrienne du XIIIe siècle (n° 52/B/1646) , présente ces mêmes motifs de liaison dans des médaillons circulaires. Des entrelacs dorés et blancs se superposent ensuite sur cet élément complexifiant davantage le décor. Les artistes ont eu essentiellement recours à la dorure pour emplir les espaces libres entre les fins entrelacs tracés à l'émail blanc des médaillons. Deux Y imbriqués l'un dans l'autre unissent deux rectangles dans les médaillons principaux tandis que quatre mandorles entrelacées décorent les médaillons circulaires, évoquant ainsi les rosaces gothiques. Un second motif médiéval de frise d'arcatures en anse de panier superposées dorées, clôture le décor. La frise du bord du pied, quant à elle, fait enfin écho à celle du verre. L'apposition des deux noms des artistes nous permet de dater cette pièce des années 1888. Il semble en effet que nous rencontrions cette signature commune pour la première fois à cette date (Limoges, musée national Adrien Dubouché, n° V332 - ?, ?, n° indéterminé). (Petit, 2005)

Sujet représenté

ornementation (ornement à forme géométrique, médaillon orn, entrelacs)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France (lieu de création)

Utilisation / Destination

vaisselle, consommation des boissons

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, legs, Dijon, musée des beaux-arts

Date d’acquisition

1905

Ancienne appartenance

Collection privée, Grangier Henri et Sophie

Localisation

Dijon ; musée des beaux-arts

Informations complémentaires

Bibliographie

Gaitet (Louis), Catalogue de la collection Henri et Sophie Grangier : Peintures, sculptures, meubles, objets d'art, Dijon, 1917 (n° 356 (Venise moderne, sans datation)) Engen (Luc), Les musées d'archéologie et d'arts décoratifs, musée Curtius, musée du Verre, musée d'Ansembourg, Bruxelles, 1987 (p. 58) Möllers (Doris), Der islamische Einfuss auf Glas und Keramik im französischen Historismus, Paris, 1992 (p. 213, n° 112 - ?, ?, n° indéterminé et n° 114)