huilier

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

CA T 1005 ; 25 (Cat. Verrerie 2005) ; T 1005 (Cat. 1883)

Domaine (catégorie du bien)

verrerie

Dénomination du bien

Huilier

Appellation

Guédoulfe

Auteur / exécutant / collecteur

anonyme (verrier)

Ecole

Italie, Venise (?), Venise (?, façon de)

Anciennes attributions

Ancienne attribution : anonyme, 16e siècle, Venise

Période de création / exécution

18e siècle

Matériaux et techniques

Cristal

Mesures

H. 21 ; D. du pied 9.4 ; L. du col 11 ; circonf. des bourses 21.5

Description

Guédoulfe en cristal monté sur une jambe à noeuds à décor de côtes verticales et un pied conique à ourlet retourné sous le pied. ; Guédoulfe en cristal incolore monté sur une jambe à noeuds à décor de côtes verticales et un pied conique à ourlet retourné sous le pied. Utilisé pour contenir et verser l'huile et le vinaigre, le guédoulfe appartient à la catégorie générale des huiliers-vinaigriers. Néanmoins, nous choisissons de conserver le terme francisé guédoulfe qui correspond à une forme tout à fait particulière. Deux récipients accolés en forme de bourses circulaires, terminées par de longs cols courbes inclinés l'un vers l'autre, sont montés sur une jambe commune. Cette disposition permet ainsi de verser le contenu de l'une sans verser celui de l'autre. Un décor de côtes anime couramment ces objets (Collection particulière - Cobourg, Kunstsammlungen der Veste Coburg, n° HA 978 - Dijon, musée des Beaux-Arts, n° D 1141) . Le profil élancé de la partie supérieure des pièces conservées dans une collection particulière et au Kunstsammlungen der Veste Coburg de Cobourg, datées du XVIIIe siècle, les rapproche de nos burettes. Des noeuds et un réseau de nervures verticales rappellent souvent la rondeur des récipients et leur décor (Collection particulière - Cobourg, Kunstsammlungen der Veste Coburg, n° HA 978 - Dijon, musée des Beaux-Arts, n° D 1141). Un gros noeud soutient ainsi les burettes sous leur point de jonction, tandis qu'à l'extrémité de la jambe finement godronnée, un petit renflement annonce le pied conique ourlé. (Petit, 2005)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Italie, Venise (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, legs, Dijon, musée des beaux-arts

Date d’acquisition

1878

Ancienne appartenance

Collection privée, Trimolet Anthelme et Edma

Localisation

Dijon ; musée des beaux-arts

Informations complémentaires

Bibliographie

Gleize (Emile), Catalogue descriptif des objets d'art formant le musée Anthelme et Edma Trimolet, Dijon, 1883 (n° 1005 (Venise, XVIe siècle)) Bellanger (Jacqueline), Verre d'usage et de prestige, France, 1500-1800, Paris,1988 (p. 382) Theuerkauff-Liederwald (Anne-Elisabeth), Venezianisches Glas der Kunstsammlung der Veste Coburg, die Sammlung Herzog Alfreds von Sachsen-Coburg und Gotha (1844-1900), Venedig, A la façon de Venise, Spanien, Mitteleuropa, Cobourg, 1994 (p. 470, n° 560) Petit (Géraldine), Catalogue raisonné de la collection de verrerie occidentale (XVe-XXe siècles) du musée des Beaux-Arts de Dijon, 2 vol., Mémoire de Master I d'histoire de l'Art Moderne de l'université de Bourgogne, 2005 (Vol. I, n° 25)