Mithra petrogenes

Identification du bien culturel

N°Inventaire

MAS 56.277 et 474

Dénomination

relief, fragment

Titre

Mithra petrogenes

Période de création

3e quart 2e siècle

Matériaux - techniques

grès (gris), taillé, haut-relief

Mesures

Hauteur en cm 37 (buste) ; Largeur en cm 22 (buste) ; Epaisseur/Profondeur en cm 10 (buste) ; Hauteur en cm 8 (socle) ; Largeur en cm 25 (socle) ; Epaisseur/Profondeur en cm 22 (socle)

Description

Fragments appartenant à un Mithra petrogenes : sont seuls conservés la tête, le torse (56. 277) et une partie du socle (56. 474). Le dieu est coiffé du bonnet phrygien qui couvre partiellement une chevelure bouclée encadrant le visage. Les boucles sont finement travaillées et les mèches bien individualisées. Le visage est rond et joufflu, le nez court (brisé) et les lèvres petites mais nettement dessinées. Les yeux, dont les pupilles ont été profondément creusées sous des arcades sourcilières proéminentes, focalisent l'attention. Le torse est nu, bien modelé et le bras droit, brisé au niveau de l'épaule, semble levé. Le socle rectangulaire, très abîmé et partiellement éclaté, était mouluré.

Contexte historique

Historique

Attribué par J.J. Hatt à l'atelier du 'maître du mithraeum de Koenigshoffen'. Ensemble des fragments provenant du relief mithriaque très fragmenté et incomplet de Mackwiller reconstitué au Musée Archéologique par J.J. JATT : Seuls subsistent : - des éléments de la figure centrale du dieu Mithra sacrifiant le taureau (manteau, bras droit, coiffe, haut des jambes...) - des fragments des deux dadophores - un fragment de torse de Sol et du cheval de son quadrige...

Lieu de création/utilisation

France, Alsace (lieu de création)

Utilisation / Destination

pratique votive

Découverte / collecte

France ; Bas-Rhin ; Mackwiller (lieu de découverte) ; fouilles ; (1955, date de découverte) ; (HATT Jean-Jacques, découvreur)

Précisions découverte

Deux campagnes de fouilles se sont succédé en 1955 (fouille d'urgence) et 1956 (dégagement et étude du bâtiment). La découverte a été faite en avril 1955 dans la carrière de M. Schneider (de Bust), anciennement carrière Rauscher. Le site se localise à quelques mètres à l'ouest d'une borne marquant la séparation entre le ban de Mackwiller et celui de Waldhambach, au lieu-dit Siltzberg (Cadastre Mackwiller, section B2, parcelles 6 et 7 et cadastre Waldhambach, section F2, parcelle 8 et E2, parcelle 52). Découverte signalée à l'instituteur qui a communiqué l'information à la presse (DNA, mercredi 20 avril 1955), puis par M. Wiedenhoff de Saverne.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, Strasbourg, musée archéologique

Informations complémentaires

Bibliographie

HATT, Jean-Jacques, Informations archéologiques, Gallia, 1956 (p. 305) HATT, Jean-Jacques, 'Découverte à Mackwiller d'un sanctuaire de Mithra', CAAAH, 1957, p. 51-90 (p. 51-90) HATT, Jean-Jacques, Sculptures antiques régionales, Strasbourg, Inventaire des collections publiques françaises, tome 9, Paris, éd. RMN, 1964 (n° 83 et 85.) FLOTTE, Pascal , FUCHS, Matthieu, Carte archéologique de la Gaule - Le Bas-Rhin 67/1, 2000 (p. 411-413, fig. 294 et 296.)

1/2
Mithra petrogenes_0